WiFi public: gare aux risques inutiles, dit un expert

Près de 80 % des internautes qui se connectent sur les réseaux WiFi publics doivent savoir qu’il y a des risques considérables, selon un nouveau sondage. Le plus prudent est de servir de son téléphone mobile, suggère un expert.

«Les lieux publics constituent une couverture idéale pour les pirates qui peuvent facilement configurer des points d’accès malveillants pour pirater vos données», rappelle dans un communiqué NordVPN, un fournisseur de services de Virtual Private Network (VPN) ou réseau virtual privé en français.

Ce service permet notamment de protéger les données et informations d’internautes grâce à un cryptage.

Pour l’expert en confidentialité numérique de NordVPN Daniel Markuson, qui a abordé la question avec deux pirates informatiques aguerris, il suffit d’un rien pour que quelqu’un de mal intentionné ait accès à des données de navigation et puisse même volet toutes les informations sensibles, comme mots de passe et données bancaires.

Pour éviter de telles situations, Daniel Markuson recommande d’éviter les réseaux WiFi publics et d’utiliser les données mobiles.

Sinon, il faut est préférable de ne pas faire de transactions bancaires, d’opter pour l’authentification à deux facteurs ou la signature électronique, d’activer son pare-feu ou encore d’utiliser un VPN.

Des exemples d’attaques possibles sur les réseaux wifi publics

  • Attaque de l’homme du milieu (attaque de l’intercepteur): Un pirate peut s’interposer entre votre appareil et le routeur et intercepter les données. Les informations transmises ne sont plus privées.
  • Attaques «Evil twin»: de faux points d’accès wifi sont créés et lorsqu’un appareil se connecte à un point d’accès contrôlé par un pirate, toutes les communications lui sont directement transmises.
  • Injection de logiciels malveillants: Lorsqu’on se connecte à un réseau non sécurisé, un code malveillant peut se glisser dans l’appareil à tout moment. Une fois que le logiciel malveillant a infecté votre appareil, il peut endommager son système et conférer aux pirates un accès total à vos fichiers personnels.
  • Attaque par reniflage réseau ou sniffing: Grâce à un logiciel spécial, les cybercriminels peuvent voir toutes les données transiter sur le réseau et accéder à tout ce que vous faites en ligne.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.