“Pour une couleur de peau”, aux éditions Harmattan BD

Publié à la fin de l’été dernier, la BD Pour une couleur de peau raconte à quel point les préjugés et les stéréotypes ont la vie dure, partout, au nord comme au sud, hier comme aujourd’hui. Dans ce cas, c’est l’albinisme et le regard péjoratif qui sont au centre du propos.

La BD raconte l’histoire rocambolesque d’Agnès, une jeune albinos qui devra lutter toute sa vie contre ce que pensent les gens. Tout commence dès sa naissance lorsque son père puis ses grands parents la rejette pour la simple et unique raison qu’elle est ce qu’elle est différente: c’est une albinos.

Au Cameroun, son pays natal, comme ailleurs en Afrique, cet état suscite les plus grandes craintes en raison de pleins de superstitions. Le chanteur et légende vivante Salif Keita en a d’ailleurs fait son combat depuis plus de 30 ans.

N’empêche, sa maman Chantal va faire tout ce qui est en son possible pour protéger sa fille, quitte à s’éloigner de sa famille.

Comme quelques fois dans les succès Story, il y a des héros comme le docteur David, vieux-pere, dont la générosité est sans égal, mais c’est sans contredit l’amour et la force de caractère de cette maman déterminée, affectueusement appelée petite braqueuse qu’Agnès évoluera dans une environnement où la différence n’est pas un obstacle et qui va inculquer à sa fille qu’il faut tirer sa force de sa différence.

Pour cet album, trois dessinateurs camerounais ont été mis à contribution pour chacune des parties de sa vie: son enfance (Joseph Dany Nyembi), son adolescente (Nathanael Ejob) et sa vie adulte (Martini Ngola). Ils ont tous une patte différente et “malgré les fréquents délestages et autres coupures d’internet, d’eau ou d’autres trucs embêtants” ont crû jusqu au bout au projet, a d’ailleurs fait savoire celui qui l’a scénarisé, à savoir Edimo.

Discriminations, persécutions subies par les albinos, l’auteur touche tous les angles de ce sujet, en particulier les regards sociaux.

Le fait d’avoir trois dessinateurs aux styles carrément diamétralement opposés permet une approche complètement différente tout en rendant le propos plus que pertinent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.