Patria, troisième album du groupe Mazacote

Fondée en 2009, la formation canadienne Mazacote propose un nouvel album Patria, assurément entraînant qui met en valeurs les sonorités de la Colombie, du Mozambique et du Nicaragua.

L’album, paru sur Justin Time/Nettwerk, comprend des incontournables comme Vitamina, A Celebrar, Levanta La Copa, qui obligent à envahir la piste de danse pour un tour de salsa, de merengue ou autre.

Il y a aussi des titres plus cha cha cha comme Pueblo, mais sinon Mi Patria reste la chanson, à notre avis qui représente le mieux cet album.

Et pour cause, c’est la première chanson écrite par le chanteur/compositeur nicaraguayen David Lopez. “Lorsque j’ai parlé avec Malcolm Aiken, le trompettiste de Mazacote, au sujet de la direction de ce nouvel album, nous avons rapidement convenu qu’il devrait être centré sur mon passé nicaraguayen”, confie-t-il.

“J’écris souvent sur des expériences personnelles et «Mi Patria» est un hommage à mon enfance au Nicaragua. J’ai toujours voulu écrire une chanson aussi personnelle et nostalgique que «Patria» de Ruben Blades, qui raconte l’histoire d’un garçon qui demande la définition du mot «patrie».”

Il y a dans cette chanson quelque chose qui rappelle d’ailleurs les mélodies poétique du célébrissime Juan Luis Guerra.

“Dans la chanson, je fais référence à des décors inoubliables qui ne me quitteront jamais: la chaleur du soleil, un homme vendant des fruits et des légumes dans la rue, jouant dehors comme des enfants, ces gens et leurs sourires faciles, et des vues telles que le volcan Momotombo au loin”, ajoute-t-il.

Outre David Lopez et Malcolm Aiken, il y a également Frankie Hidalgo (basse), Chris Couto (Timbales) et Robin Layne (Congas), en plus de la pianiste japonaise Niho Takase.

Pour en savoir plus:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.