RIDM 2019: “Amussu” de Nadir Bouhmouch

Présenté à Montréal, dans le cadre des RIDM, le documentaire Amussu aborde l’activisme pacifique d’une communauté amazigh, à Imider, au sud-est du Maroc, qui lutte contre une mine qui assèche leurs terres.

Après son film Timnadin N Rif, sorti en 2017, le cinéaste Nadir Bouhmouch propose un chef d’œuvre du genre David contre Goliath qu’il a co-réalisé avec toute une communauté amazigh.

C’est le combat d’une petite bourgade, Imider, qui résiste comme elle peut et avec peu de moyens contre le piétinement de ses droits. En l’occurrence, les habitants combattent pacifiquement depuis huit ans pour préserver leur milieu de vie, mais aussi leur droit à la terre et à la vie. Ils doivent faire face à la plus grande mine d’argent sur le continent, qui en raison de ses besoin,s détourne l’eau et assèche leurs terres.

Nadir Bouhmouch filme la simplicité des actions que mettent de l’avant les résidents de cette communauté.

Malgré le peu de ressources, certains choisissent le plus difficile, comme celui qui s’adonne à l’art photographique et qui préfère prendre un dernier cliché pour un concours en dépit de la situation critique.

On les voit aussi organiser une pièce de théâtre ou une petite kermesse alors que quelques un des hommes du coin croupissent en raison de leur activisme.

La beauté du décors et son côté non exploité et même rudimentaire dénote lorsqu’on imagine qu’une entreprise dont ne sait finalement pas grand chose engrange sans aucun doute des bénéfices. les scénaristes tentent aussi de démontrer que cette communauté résiliente fonctionne quasiment en marge de tout ce qui est autorité et même état.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.