Banc d’essai: test de la tablette MediaPad M5 lite d’Huawei

Avec sa grande autonomie, la tablette MediaPad M5 lite d’Huawei est un puissant produit qui ne souffre d’aucune comparaison avec ses principaux adversaires, d’autant qu’il est doté d’un stylet pour une utilisation efficiente ainsi que d’enceintes de qualité, ce qui est assez rare.

Cette tablette multimédia de 10’1 pouces LCD (1920 x 1200, 224PPI) pèse environ 475 grammes et roule sous Android 8.0, pour l’instant, avec forcément une surcouche Huawei (EMUI).

Si elle est offerte en plusieurs couleurs, celle qu’on a eu l’occasion d’essayer était en champagne doré gris.

Sans aucun doute son avantage le plus impressionnant, c’est son autonomie de 7500 mAh, ce qui permet de ne pas avoir à la recharger pendant longtemps lorsqu’on l’utilise avec parcimonie. En l’occurrence pour lire les quotidiens gratuits de Montréal, que sont le «24 Heures» ou le journal «Métro» sur la plateforme Press Reader ou sinon La Presse +.

Évidemment, si on est adepte de vidéos de chat ou de films sur Netflix, il y a de fortes chances qu’on soit obligé de devoir brancher son appareil de temps à autre. Reste que dans tous les cas, il ne suffira que d’un petit moment, grâce au port USB-C, pour recharger la pile. Selon l’entreprise chinoise, il faut précisément 2,9 heures pour que la tablette soit complètement chargée.

Physiquement, il y a un bouton central sur le bas de l’écran avec intégration d’un capteur d’empreinte digitale (très efficace) ainsi que deux autres qui sont latérales. Il y a une entrée USB-C ainsi qu’un mini-jack.

L’apparence générale de la tablette est belle avec un design premium et épuré, mais qui n’a rien à envier aux autres en raison de son élégance.

Autre satisfaction, c’est l’intégration de quatre haut-parleurs Harman Kardon qui donneront dew la profondeur au son, ce qui a son importance lorsqu’on est un amateur de films ou de séries. Ainsi, l’utilisateur constatera la présence d’un peu plus de basses et moins de distorsions.

S’il est vrai que le fait que la tablette roule sous Android 8 laissera certains utilisateurs perplexes, notamment les plus aguerris, il n’en demeure pas moins que la moyenne de la population n’y verra que du feu et sera entièrement comblée par les atouts de ce produit.

Par exemple, la vitesse d’exécution n’est pas si mal grâce à un processeur maison Kirin 659 octa-core (4 coeurs A53@2.4 GHz et 4 coeurs A53@1.7 GHz). À noter aussi la qualité de l’écran qui permet d’afficher de belles images claires.

Sinon, la tablette dispose d’un espace mémoire de 32 Go ou le double, de 3 Go ou 4 de mémoire vive, mais aussi d’une entrée MicroSD pouvant aller jusqu’à 256 Go.

Pour les photos, il y a une caméra avant (8 MP, FF) et une autre arrière (8 MP, AF). Il ne faut cependant pas s’attendre à la qualité d’un téléphone de la même marque, mais règle générale, les qualités sont correctes et similaires à celle d’une tablette Apple ou Samsung, les deux principaux concurrents dans ce secteur.

Lorsqu’on déballe la première fois le produit, on y retrouvera la tablette, le câble de recharge (USB-C), le chargeur et une broche d’éjection, sans compter le guide d’installation.

Quant au stylet qui est achetable à part en option, ça reste une belle option pour une tablette familiale qu’on peut évidemment configurer (restreindre) pour les plus petits et utiliser avec plaisir lors d’un voyage d’amoureux.

Il faudra toutefois la juger à l’utilisation et avec l’installation de plusieurs applications pour voir l’incidence sur la fluidité générale.

On a aimé :

  • Son autonomie
  • La qualité des enceintes
  • La clarté de l’écran
  • L’utilisation du stylet
  • Le rapport qualité/prix
  • Sa finesse

On a moins aimé :

  • La version Android 8
  • L’absence de recharge Qi
  • L’emplacement du bouton qui fait de la tablette un produit format paysage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.