«Le grain de sable» de Webster et ValMo

Publié aux éditions du Septentrion, le livre Le grain de sable d’Aly Ndiaye aka Webster et ValMo propose une découverte d’un personnage peu connu, Olivier Le Jeune, «premier esclave au Canada».

Inspiré de faits réels, le livre de 80 pages revient sur le périple de celui qui deviendra Olivier Le Jeune, entre son Madagascar natal jusqu’à la ville de Québec en 1629 en tant qu’esclave. Il avait 10 ans.

Dans ce récit, l’historien Aly Ndiaye le présente comme la première personne d’origine africaine à habiter de manière permanente au Canada.

Si l’ouvrage est destiné aux jeunes à partir de huit ans, le propos n’en est pas moins universel et devrait intéresser les lecteurs plus âgés.

On apprécie particulièrement le glossaire proposé à la fin du livre pour expliquer aux jeunes lecteurs des termes comme case, calebasse, case ou encore les coups de crayon de l’illustratrice et auteure Valérie Morency alias ValMO qui permet de s’imaginer l’époque.

Que dire de la double page illustrant la porte de non-retour sur l’île de Gorée, au Sénégal ?

Artiste hip-hop, Webster se passionne pour l’histoire de la présence noire et de l’esclavage au Québec. On lui doit également des visites guidées, Qc History X, commentées de la ville de Québec.

Au delà du récit de cet esclave, l’auteur renseigne également sur les moeurs de l’époque et quelques pans de l’histoire. Il aborde notamment le rôle des frères Lewis et Kirke dans l’histoire de la jeune colonie de Québec en 1629.

En l’occurrence il explique à la fin du livre que pour lui, “il est important de relater d’une manière accessible la présence de personnes d’ascendance africaine à travers notre histoire et, ainsi,en faire une relecture inclusive”.

Pour cet ouvrage, Webster a été sélectionné au Gala Dynastie, qui récompense l’excellence noire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.