TCL ne fabriquera plus de téléphones BlackBerry

La compagnie chinoise TCL a finalement décidé de ne plus fabriquer les téléphones sous licence de l’entreprise canadienne BlackBerry, prisés pour ses téléphones physiques et son savoir faire en cryptage de données.

Dans un communiqué diffusé notamment sur les réseaux sociaux, les deux entreprises ont annoncé que dès l’automne prochain, TCL n’aura plus les droits et licence qui lui permettait de concevoir, fabriquer et vendre les téléphones BlackBerry.

«Nous avons le regret d’annoncer qu’à partir du 31 août 2020, TCL Communication ne vendra plus d’appareils mobiles BlackBerry », peut-on lire notamment dans un message publié sur Twitter.

Le service à la clientèle ainsi que la garantie sur tous les appareils seront valides jusqu’au 31 août 2022.

Rappelons qu’en 2017, ils avaient annoncé l’arrivée du Key One puis rapidement après du BlackBerry Motion, considéré alors comme “un ajout emballant à la gamme croissante de téléphones intelligents BlackBerry en Amérique du Nord».

Un peu avant, BlackBerry, anciennement Researh in Motion (RIM), avait fait le pari de se spécialiser dans sa force, à savoir les logiciels et autres services.

L’une des conséquences de ce mariage de raison entre les deux a été l’arrivée de la plateforme Android chez BlackBerry, à la place du système d’exploitation développé par la firme de Waterloo, en Ontario.

Avec TCL, les fans de BlackBerry ont pu se faire plaisir avec les téléphones suivants: KeyOne, Motion, Key2 et Key2 LE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.