“Vivre tous ensemble”: incursion dans l’immigration au Québec

Depuis le 25 février, Savoir Média propose de découvrir la web-série Vivre tous ensemble avec douze épisodes où le public part à la découverte de personnes aux origines multiples qui parlent de ce qu’est «être immigrant» au Québec.

Valérie Morquette – Haïti

Nées au Québec ou parties d’un autre pays, douze personnes évoquent leurs racianes, leur adaptation, les différences culturelles ou encore pour certains l’envie d’avoir une vie meilleure. C’est le cas de Valérie (Haïti), Aïcha (Guinée) ou de Soukeina (Côte d’Ivoire).

Chaque épisode de 15 minutes traite d’une personne et d’un pays différent, afin de parler de leur culture et de leur expérience à Montréal. Des profils, des expériences de vie et des cultures différents sont mis en avant à travers ces mini-documentaires, bien construits et agréables à regarder.

Il y a histoire de Valérie, originaire d’Haïti, arrivée au Québec en 2000 comme étudiante et qui depuis s’est installée définitivement à Saint-Élie de Caxton. Son désir premier a été de finir ses études et de rentrer au pays, mais ses plans ont changé suite aux violences en Haïti.

Elle revient aussi sur ses premiers amours ici au Québec comme son amour pour les contes de Fred Pellerin ou encore la variété des saisons de l’année.

Avec son sourire et sa bonne humeur, elle part à la rencontre de plusieurs interlocuteurs haïtiens pour évoquer avec eux, sa vie à Montréal, les liens qu’à Haïti avec le Québec ou encore de son amour pour les mots et la musique.

Elle parle avec Pierre Emmanuel auteur et poète, revenant ensemble sur l’importance des écrits et leur engagement “être un/une citoyen(ne) universelle et Montréal permet cette universalité”. Une rencontre prouvant les liens forts et l’histoire particulière que les Haïtiens entretiennent avec le Québec.

Autre rencontre: Aïcha Diallo, née dans le quartier Côte-des-Neiges et originaire de la Guinée. Sa scolarité s’est faite au Collège Stanislas où elle était la seule Guinéenne.

Elle parle du manque de connaissance des gens sur la Guinée : «Personne ne connaît la Guinée». Pourtant, on parle d’une communauté qui représente environ 24 000 personnes au Québec dont 90 % habitent Montréal.

Elle s’attarde plus sur les relations hommes-femmes qui diffèrent entre le pays africain et le Québec. Il y a un décalage entre la perception de la famille en Afrique de l’Ouest et ici, selon elle.

De sa rencontre avec Miss Guinée qui porte un projet pour traiter les déformations labiales à celle avec une femme avec qui elle traite de la boïri (spécialité guinéenne), elles traitent d’ouverture, de relation avec les enfants et de cette communauté moins présente en nombre que d’autres, mais qui sait se retrouver et s’intégrer.

Il y a aussi l’histoire de Soukeina N’Diaye qui elle est arrivée, il y a 5 ans, de la Côte d’Ivoire. Venue pour ses études, elle travaille depuis dans les domaines des communications pour sa paroisse.

Soukeina s’est sentie très vite à l’aise à Montréal qui pour elle est une ville des plus chaleureuses. Elle visite la Maison de l’Afrique, créée en 2009 pour représenter le meilleur de l’Afrique où on apprend que 8000 Ivoiriens sont présents au Québec, dont 6000 à Montréal.

Elle révèle avoir été surprise par des églises vides, le dimanche, et les difficultés de se retrouver seule dans un pays, livrée à soi-même et demandant à prendre ses propres responsabilités pour s’intégrer.

Soukeina clôture son témoignage avec ces deux phrases fortes de sens pour elle. «Il a fallu que je quitte le pays pour découvrir la beauté de l’Afrique” et “Célébrer nos différences, c’est aussi nous aimer.»

Vivre tous ensemble est une belle initiative, réussie par la qualité de ses intervenants et dont on ressort avec beaucoup de sympathie pour ces personnes qui ont connu une expérience unique que ce soit en venant ici ou en venant d’un pays et d’une culture différente. 

Instructifs, ces documentaires sortis dans un format pertinent, peut-être un poil trop court, permettent de mettre en avant des personnalités faisant partie de cette diversité qui fait une des richesses du Québec et de Montréal. Une belle réussite pour une belle idée.

L’ensemble des épisodes est disponible en visionnement actuellement sur différents médias dont le site internet de Savoir Média.

Pour en savoir plus :

  • Le site internet
  • Télé : Vidéotron 622 / Bell Télé 152 / Bell Fibe 1147 ou 147 / Shaw 738 / Telus 712 / Cogéco 47

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.