Hate Radio de Milo Rau au Théâtre Prospero pour le FTA

Les 29, 30 et 31 mai 2014 au Théâtre Prospero, sera présentée en exclusivité, Hate Radio, la dernière œuvre du metteur en scène suisse Milo Rau notamment connu pour Les dernières heures de Ceausescu en 2009 et La déclaration de Breivik en 2012. 

Fondateur de l’Institut International du Crime Politique, Milo Rau présente à la 8e édition du Festival Transamériques sa dernière œuvre théâtrale, largement inspirée du quotidien de la Radio-Télévision Libre des Milles Collines (RTLM), radio rwandaise impliquée dans les massacres de 1994.

Photo: Daniel Seiffert
Photo: Daniel Seiffert

Hate Radio reconstitue à taille humaine un studio de radio à l’intérieur duquel évoluent les interprètes Afazali Dewaele, Sébastien Foucault, Estelle Marion, Nancy Nkusi et Diogène Ntarindwa.

La pièce n’est pas dénuée d’images. Seulement ce ne sont pas les images attendues. En créant Hate Radio, j’ai ressenti le besoin de congédier les symboles,les grandes icônes du génocide rwandais, telle la machette. Celle-ci est présente dans toutes les œuvres sur le génocide, mais j’ai compris, à un certain moment,que je n’en avais pas besoin.

Hate Radio ne se déroule pas sur les collines, au cœur du carnage, mais dans un milieu urbain, fortement marqué par la mondialisation, où les discours, la musique, les nouvelles locales et internationales s’entremêlent. Introduire une machette dans ce contexte eût été faux. Ce sont donc d’autres images, parfois déroutantes, comme le visage de Nelson Mandela imprimé sur un tee-shirt, qui parlent.

Impact mortel des mots, désinvolture du discours raciste et haineux, absence de l’horreur visuelle pour ne laisser place qu’à la parole meurtrière : « Milo Rau reconstitue la genèse de la haine ».

Auteur et metteur en scène, Milo Rau a fait ses études de sociologie, de langue et littérature allemande et romane à Paris, Zurich et Berlin avec pour professeurs, entre autres, Tzvetan Todorov et Pierre Bourdieu. On lui doit Les dernières heures de Ceausescu et La déclaration de Breivik, notamment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.