Un nouveau prix à Montréal pour Christiane Taubira

L’ex-ministre française de la Justice et auteure de plusieurs ouvrages Christine Taubira s’est vu décerner le Prix Anthony-Atkinson pour l’égalité de l’Observatoire québécois des inégalités et du Festival littéraire international Metropolis bleu.

Créée en 2019, cette distinction récompense un ouvrage accessible et érudit ayant contribué de façon significative au débat public sur les inégalités économiques et sociales. Après l’économiste américain Joseph E. Stiglitz, qui a été le premier lauréat, c’est Christiane Taubira qui lui succède pour son ouvrage, L’esclavage raconté à ma fille.

Le Prix Anthony-Atkinson pour l’égalité est doté d’une bourse de 5000 $ CAN et fait honneur à l’économiste britannique Sir Anthony B. Atkinson (1944-2017), “auteur d’une œuvre importante qui contribue à une meilleure compréhension des inégalités économiques”, a-t-on souligné.

En marge de son prix, la femme de lettres a participé à Taubira à une discussion et un entretien menés notamment par l’historien et rappeur Webster, et ce, virtuellement en raison de la pandémie.

C’est le second prix que reçoit Mme Taubira en deux ans dans la Belle Province. En mai dernier, elle a aussi reçu à Montréal le prix Laurent-McCutcheon 2019 décerné par la Fondation Émergence pour sa loi permettant l’accès au mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe.

Née à Cayenne, en Guyane, Christiane Taubira est docteur ès Sciences économiques et agro-alimentaire, licenciée en sociologie.

Elle a été députée de la Guyane, garde des Sceaux, ministre de la Justice dans des gouvernements socialistes français successifs et députée au Parlement européen. Elle a publié plusieurs ouvrages comme L’esclavage raconté à ma fille (Bibliophane, 2002) Mes météores. Combats politiques au long cours (Flammarion, 2012) et. Murmures à la Jeunesse (Philippe Rey, 2016).

Son plus récent roman Grand Balan a été oublié en octobre dernier aux éditions Plon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.