Eddy King : l’humour au naturel

Eddy King a su prouvé que l’humour n’était pas un métier pour lui. L’humoriste vit sa passion tous les jours et aime donner le sourire aux gens, sans faire d’effort particulier. Présentation de ce nouveau talent qui ne cesse de surprendre la scène humoristique de la Belle province. Il sera en spectacle du 10 au 15 octobre au Théâtre saint dénis.

Eddy King, c’est un peu le melting pot de plusieurs cultures. Né en France dans la banlieue de Goussainville, il quitte l’Europe pour rejoindre sa mère au Canada à l’âge de 13 ans. D’origine congolaise, il baigne dans ses racines africaines sans problème, n’oubliant jamais d’où il vient.

Zoofest 2011

Anglais, français, lingala ne sont pas des barrières linguistiques pour lui. Il peut jouer sur plusieurs tableaux et toucher un large public, qu’il soit africain ou québécois, ses sketchs parlent à tous.

«Si je prenais le temps de m’asseoir, j’ai l’impression que je ne bosserai jamais!  Même ma mère ça la choque… J’entends que tu es nominé au Gala des Olivier tu me dis pas? (imitant sa mère) Ouais j’ai oublié je suis désolé!»

Eddy King

Eddy utilisait d’abord le micro comme une voie d’expression musicale, faisant partie d’un groupe de Rap, Dögone Tribe. Le besoin de faire passer des messages ne l’a jamais quitté ensuite. Finalement, l’humour devient pour lui le meilleur véhicule.

Après plusieurs concours, galas, spectacles et festivals, Eddy King développera un réseau de contacts importants . Ainsi, il se retrouve en première partie du gala du célèbre humoriste Rachid Badouri en 2008.

Sélectionné dans la catégorie Découverte de l’année 2011 à la 13e édition du Gala Les Olivier – évènement annuel qui souligne et récompense publiquement le travail des artistes œuvrant dans le milieu de l’humour – Eddy est sur sa lancée, sa carrière prend un véritable essor.

De passage à l’émission Golden Flow, diffusée sur les ondes de la radio Allô Afrika, Eddy King explique qu’il n’a pas le temps de réaliser ce qui lui arrive.

«Je travaille fort pour livrer le One man show qui sort bientôt, je n’ai pas encore le temps d’être content. Une fois que j’aurai sorti le show et commencé la tournée, là je pourrais dire ouf! Je peux prendre le temps de kiffer», indique-t-il.

«[Ma mère] est super contente et heureuse que ça se passe assez bien pour moi… Moi quand j’ai pas l’occasion de manifester ma joie, elle en tout cas elle la manifeste!»

http://www.youtube.com/watch?v=7UmCoYsENkc

L’intégralité de l’interview d’Eddy King est disponible sur www.alloafric.com.

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.