Passeport rouge de Suzanne Gagnon

Une femme de diplomate se retrouve à Alger, l’ancien paradis de la France devenu le nid d’un radicalisme qui ne dit pas son nom. C’est le récit émouvant et inspiré de sa vie que propose l’auteure Suzanne Gagnon dans son premier roman, Passeport rouge, publié aux éditions David.

Anna, jeune Québécoise sans histoire se retrouve amoureuse à Boston d’un diplomate célibataire en quête de promotion, de pouvoir et de sensation.

L’affectation du nouvel époux dans la jungle d’Alger, loin du confort occidental, mais aussi des beaux quartiers du gouvernement et des ambassades mettra à rude épreuve la vie et l’amour du jeune couple.

Dans son récit, l’auteure décrit avec circonspection la vie qu’elle-même a dû avoir alors que l’Algérie profondément par la présence française tente tant bien que mal de s’affranchir de cette occupation et de se donner une nouvelle identité.

Suzanne Gagnon aborde plusieurs thèmes dans son premier roman, au premier rang duquel l’amour. Acceptation de l’autre, difficulté d’intégration, place de la femme sont quelques-unes des autres sujets touchés par la Saguenéenne.

Quant au style, s’il n’est peut-être pas aussi aguerri que ce qu’on retrouve chez un auteur confirmé, on peut sans contredit croire aux talents et aux capacités de Suzanne Gagnon.

Le défi, s’il y a, sera peut-être d’écrire une nouvelle histoire, à partir de son histoire sans doute, tout en s’y détachant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.