Native Sun de Blitz the Ambassador

Le rappeur ghanéen Samuel Bazawule, alias Blitz the Ambassador, offre avec son album Native Sun, l’autre facette de la révolution musicale africaine que proposent des artistes du continent, à l’image du plus connu, le sénégalais Akon.

L’album commence par une ode à l’Afrique, sur le duo Dear Africa, qui signe le retour des franco-camerounaises Nubians (Hélène et Célia Faussart). L’auteur compositeur chante en anglais et anglais et les deux chanteuses glorifient en français la Mama Africa : «Quand je suis prêt de toi, de ton âme, de tes peines..»

Le refrain est puissant et la fin de la pièce qui énumère une pléthore des grandes villes africaines permet de faire atterrir les mélomanes, toujours accompagnés par les voix suaves des sœurs Faussart, dans un aéroport, celui d’Accra : Kotoka International Airport.

Bienvenue dans l’Ambassador Airlines, et dans l’univers cosmopolite de ce génie, qui a gagné un prix dans son Ghana natal avant de s’envoler au pays de l’oncle Sam pour poursuivre ses études et parfaire ses connaissances musicales. À l’arrivée, un diplôme en marketing et plein de chansons.

Autre plaisir de l’album Native Sun, les nombreuses collaborations. Citons Corneille, en anglais, sur Best I can, l’American Chuck D, anciennement de Public enemy, le Canadien Shad, originaire du Kenya, sur Native Sun, Keziah Jones, Baloji, Bocafloga, Bnegao sur la très entraînante et énergique Wahala, qui traite des conditions de l’Afrique, «ceux qui font un intérêt sur le bénef», en y allant avec un tour des différences africaines.

Autre qualité de Blitz the Ambassador, sa capacité de faire rajeunir l’Afrobeat en le poussant dans ses retranchements. C’est le cas de la pièce Victory, qui allie, afrobeat, funk et rap.

Pas question évidement pour le chanteur d’oublier ses racines, ce qu’il fait subliment sur le titre Akwaaba ou encore, mais moins vigoureusement, sur Accra City blues. Que dire également de la pièce titre, Native Sun, que sinon qu’elle paraît bien face aux dix autres morceaux que compte cet album.

Son troisième opus (g)RIOT, enregistré en partie au Mali et au Ghana, devrait sortir au printemps 2013. Son premier album Stereotype, sorti en 2009 avait été salué par la critique, tout comme Native Sun, avec lequel Blitz a fait le tour des continents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.