UncleFofi et son Chocolat Show au Zoofest

Pour la dernière de son spectacle Chocolat show au Zoofest, Fares Mekideche, alias UncleFofi a reproduit un condensé de ce qui a fait son succès : des invités, sa guitare et du spectacle.

Chocolat-Show-UnclefofiDans une volonté de travailler et de faire rouler son spectacle solo, UncleFofi a proposé un nouveau concept de gouter-spectacle avec initialement comme objectif d’avoir un invité unique.

Sauf qu’UncleFofi est un homme d’équipe et qui aime s’entourer des meilleurs.

Pour sa dernière donc à l’Espace des arts,  outre son duo avec  Roman Frayssinet , le fondateur du Couscous comedy show avait convié plusieurs à partager avec lui la scène : Yacine et Bun Hay Mean du Jamel comedy show, sa révélation de l’année, Reginald Delienne, et un groupe de danseuse et danseur, Bololo.

« Bonsoir, je suis français, mais pas du plateau ! »

Yacine

Si la prestation de Reginal laisse présager beaucoup de choses pour l’avenir, il reste que les Français Yacine et Bun Hay ont marqué les esprits. Ce dernier a su habilement mettre en exergue ses origines chinoises, tout en se foutant de la gueule des Vietnamiens, «Arabes de l’Asie», et des Algériens avec leur «1,2,3 viva l’Algérie» qu’ils scandent a toutes les sauces.

Yacine

Quant à Yacine, il a fait part au public présent de ses expériences avec la gent féminine québécoise en dévoilant son top 4 des phrases cultes au lit : « Tape dans le fonds », « Viens en moi grand démon », « Casse moi tout là-dedans, je vais plus rien reconnaître », « Fous-y un doigt dans le peteux ». Sans commentaires !

« Quand le public est un peu dingo […] Vous êtes une sacre bande débile »

UnceFofi

Avant cela, et juste après la prestation colorée des trois danseuses et du danseur de Bololo, UncleFofi a fait rire son assistance avec son exercice de rire préféré : le rire beau-frère, le rire ouzbek, le rire black (« les gens de sexe black »), le rire français de France (« non, mais allo, t’es nazeeeeee »), le rire russe, également appelé, rire Vladimir Poutine, (« ou le rire des castreurs de tchétchène »), le rire arabe ou le rire « muslim »

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.