Zab Maboungou et Boucar Diouf reçoivent le prix Charles Biddle 2013

Zab Maboungou et Boucar Diouf  ont reçu au début du mois de septembre le prix Charles Biddle 2013 pour leur apport exceptionnel au développement artistique et culturel du Québec.

« Je tiens à féliciter Mme Maboungou et M. Diouf. Leur apport à la vie culturelle québécoise est inestimable. Leur contribution enrichissante à la vie culturelle québécoise est indéniable. Ils personnifient à la fois la richesse de la diversité et la réussite de l’intégration», a déclaré la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Diane De Courcy.

PrixCB2013_Zab_Boucar_2218.1Le prix a été remis le 3 septembre dernier, en marge du lancement des Journées de la Culture.

Le prix est décerné par le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles en partenariat avec l’organisme Culture pour tous, dans le cadre des Journées de la culture.

Chorégraphe et interprète, philosophe et écrivaine, Zab Maboungou est considérée comme une pionnière de la danse au Canada. Elle est née à Paris et a grandi à Congo Brazzaville. Elle a fondé en 1987 la compagnie de danse Nyata Nyata.

Boucar Diouf est né et a grandi au Sénégal. Il s’est établi à Rimouski en 1991. Humoriste (concepteur de trois spectacles), il est également animateur. Il a animé les émissions Des kiwis et des hommes et Océania.

Les récipiendaires du prix reçoivent une bourse en argent de 2000 $ ainsi qu’une sculpture de bronze et de granit, œuvre de l’artiste québécoise Danielle Thibeault, originaire de Trois Rivières.

Pour l’édition 2013, le jury, présidé par Louise Sicuro (Culture pour tous), a compris Khosro Berahmandi (Accès Asie), Gérard Chagnon (MICC), Anne Lagacé Dowson (Ensemble) et Patricia Pérez (Sarava).

En 2012, c’est l’écrivain et éditeur Rodney Saint-Éloi qui a reçu le prix. Et en 2011, le récipiendaire a été l’illustrateur Diego Herrera, alias Yayo.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE