Musique : L’autre génération du Sénégal

Le Sénégal est reconnu pour avoir produit les Youssou N’dour, Baaba Maal, Ismael Lo ou encore Didier Awadi. Une nouvelle génération pousse et devrait perpétuer la grande tradition d’excellence de la musique au pays de la Teranga. C’est le cas par exemple, de Naby, prix RFI decouverte de 2009 mais aussi de Diogal ou de Cherif Mbaw.

Diogal – Urban spirit

Originaire de Ngor, Diogal, auteur, compositeur et interprète sénégalais a sorti récemment un quatrième album intitulé Urban Spirit. « Selon moi, ce disque s’apparente à de la pop sénégalaise, sa sonorité est beaucoup plus urbaine, l’énergie est davantage rock », explique le guitariste dans le numéro 12 du magazine français WorldSound.

Le dernier album, sorti en septembre 2010 en France, chez Wasia/Sunset France, est composé de 9 titres. Avant de se lancer dans une carrière solo, Diogal a collaboré avec plusieurs artistes comme Loy Ehrlich, Daby Touré, Lokua Kanza, Wasis Diop, Louis Winsberg…

En 2004, un documentaire de 68 minutes, Diogal, la voie d’un Lébou, réalisé par Ilana Bak fut consacré à Diogal.

Cherif Mbaw – Sing for me

Autre guitariste de la Teranga, Cherif Mbaw revient avec un troisième album, Sing for me.   Né à Ziguinchor et ancien du conservatoire de Dakar, Mbaw a déjà fait partie des tournées européennes des Maliens Amadou et Mariam ainsi que de la Britannique Tracy Chapman.

Sur son site, l’artiste explique mêler influences étrangères à sa culture sénégalaise grâce notamment à certains instruments africains traditionnels comme le N’gony, le xalam, le balafon, mais aussi la guitare classique.

Lëk Sèn – Burn

Autre natif de Ngor, Lëk Sèn était finaliste du prix RFI Découvertes en 2007 avec son groupe SSK. Depuis il est passé sous le label Makasound (Victor Démé, ) et sort en octobre dernier, premier album solo, Burn.

L’artiste sénégalais explique avoir grandit dans un univers de hip hop mais dans ce qu’il propose avec Burn, Lëk Sèn présente ce qu’il est, entre musique africaine traditionnelle, mais aussi blues et ou reggae. Il sait aussi recevoir des autres.

Dans Burn, plusieurs grands frères du continent et d’ailleurs ont participé aux enregistrements : Amadou Bagayoko (Amadou et Mariam), Medhi Haddad (Ekova, Speed Caravan), Jeff Kellner (Souad Massi, Tony Allen), Boubacar Dembélé (Amadou et Mariam…).

« Entre mélodies blues omniprésentes et rythmiques tutoyant parfois l’afrobeat, la voix rocailleuse et écorchée de Lëk Sèn porte un beau message de révolte pacifique. », MONDOMIX

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.