Mauve de Fatou Diome et Titouan Lamazou

Fatou Diome, écrivaine franco-sénégalaise, sassocie à lartiste français Titouan Lamazou et publie chez Arthaud, un beau-livre alternant nouvelles et poèmes en prose intitulé Mauve. Le 10 février dernier, la librairie Olivieri organisait une causerie avec lauteure, originaire de l’Île de Nodior, dans le cadre du Mois de lhistoire des Noirs.

La collaboration fructueuse avec Titouan Lamazou, au travers de ses peintures et de ses photographies, sublime dès le premier coup d’oeil les récits. L’artiste, notamment à l’origine du projet «Femmes du monde» en 2002, transpose avec aisance et talent la thématique de la couleur mauve en l’incorporant dans ses esquisses de coquillages, d’algues et ses portraits vaporeux quasi-oniriques de femmes.

Néanmoins, Mauve ne se résume pas à un simple beau-livre. Fatou Diome réussit le difficile équilibre entre esthétisme et contenu littéraire en délivrant, entre les lignes, sa philosophie et sa vision de la vie. La saison mauve, premier récit sur l’éprouvante chaleur dont sont victimes les habitants de l’île, met en lumière la symbolique de la couleur omniprésente.

“Le mauve, c’est la dilution des joies et des peines, c’est la couleur du sillage de l’existence, un sillage où chaque rêve donne le la à la vie. Le mauve, c’est la vie!”

Mélange du bleu et du rouge, le mauve présente la vie comme un éternel compromis, une éternelle conciliation entre les dichotomies qui composent l’existence : le malheur et le bonheur, la faim et l’abondance, la proximité des corps et l’absence, la restriction et la liberté (Mauve, la dualité de lexistence).

“Rouge, le piment de la colère. Bleue, la fraîcheur de la liberté. Mauves, les retrouvailles des amants. Mauve, l’horizon peint du feu de la passion. Mauve, le coeur des rebelles, puisqu’il porte en lui le rouge des douleurs endurées et le bleu des rêves de liberté. Mauve, la détermination qui mue la révolte en action. Mauve, l’étendard de la liberté. ?”

Enfin, le mauve pour Fatou Diome est un éloge sans fin de l’amour. Amour pour les femmes (Du mauve pour Neptune), amour entre amants (Mauve, la solitude des amants), et enfin amour pour la terre maternelle et la terre d’espérance (Mauve, l’errance).

Mauve séduit par une écriture de la sensation et du sentiment. La force de l’ouvrage réside dans cette complémentarité habilement achevée entre mots et images. Fatou Diome et Titouan Lamazou offrent avec générosité de quoi agrémenter pour longtemps l’imaginaire de leur lecteur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.