MAM 2012 : Salematou Sakho, grande gagnante

La grande gagnante du concours Miss Afrique Montréal 2012 est guinéenne. Le 11 février dernier, au bout du suspense, et devant une salle bondée du centre Pierre-Péladeau de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) Salématou Sahko a raflé la mise devant Patricia Mugensi et Lucille Kristushemezwa, du Burundi, et a succédé à la Congolaise, Gabriela Clesca Vallejo, Miss Afrique Montréal 2011.

Coïncidant avec le mois de l’histoire des Noirs et au terme de la Semaine de la mode montréalaise, le comité organisateur du concours Miss Afrique Montréal a renouvelé l’exploit de rassembler près de 900 personnes pour une deuxième édition.

Le deuxième Gala Umfazi (femme en zoulou) était encore animé cette année par l’étincelant Éric M’Boua. Son rôle d’animateur a été facilité par un public engagé, hystérique par moments, ainsi que par la présence du multitâche UncleFofi, mordant comme à son habitude, avec ses « c’est ça ».

Tour à tour le nom de chacune des ravissantes candidates originaires de 9 pays, dont le Rwanda et le Burundi, a été appelé. Le public a scandé « Sally » à chacune des apparitions de Salématou Sakho, comme s’il présageait qu’elle serait plus tard déclarée gagnante parmi les 14 candidates.

Le sourire radieux, elle a déambulé avec élégance avant de prononcer sur un ton grave cette phrase : « Afrique, tu as été piétiné. […] Mais tu vas te redresser et te défendre avec fierté », extrait de son poème « Afrique, relève-toi », sur la renaissance du vieux continent.

Le jury, placé à la deuxième rangée, a pris acte des larmes versées, et s’en est suivi le frisson du public qui l’a ovationné.

La période de questions a été particulièrement divertissante. Les thèmes de la famille et l’éducation sont ceux qui tenaient le plus à cœur les candidates. La Rwandaise Sarah a notamment dit d’un ton assuré : « Dans mon pays, l’hospitalité y est maitre des lieux, et la générosité un principe éducationnel ».

La prestance des toutes les candidates tout au long de la soirée est le fruit de six mois de préparation à « l’Académie Miss Afrique » qui leur a permis d’affirmer leurs talents respectifs et d’affiner leur rôle de prétendantes à la fonction de Miss.

La soirée s’est prolongée jusqu’à 2h du matin, soit 3h de plus que prévu. À la satisfaction des spectateurs, bien nourris en humour, en danse, en chants et poésie, et surtout… en émotion.

Au cours de la soirée, plusieurs prestations musicales étaient également au programme, notamment celle de Veeby ou encore de la chanteuse Carine Agboton.

« Une joie indescriptible m’habite, car je suis honorée de porter le titre de Miss Afrique Mtl 2012 », a fait savoir la grande gagnante sur sa (toute nouvelle) page Facebook.

Pour en savoir plus :

– Miss Afrique Montréal, version 2012

– Miss Afrique Montréal 2011 : Bel hommage à la femme africaine

Le site officiel de Miss Afrique Montréal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.