Test du Polaroid Lab: retour vers le futur

Maintenant que tous les téléphones sont capables de prendre d’extraordinaires photos, la marque emblématique Polaroid a décidé d’inverser les rôles et propose aux consommateurs son Polaroid Lab, une sorte de laboratoire portable. On l’a, forcément, essayé !

Avec le tout nouveau Polaroid Lab, on utilise la puissance d’un téléphone (intelligent) pour créer meilleures photos, les plus éclatantes, et ce, sans trop se forcer grâce à notre chambre noire portable. Voilà en résumé l’expérience.

Et pourtant tout n’a pas été si simple. Retour en arrière.

Fondée en 1937 par l’inventeur et scientifique américain Edwin H. Land, la compagnie Polaroid a fait faillite en 2001, mais la marque a subsisté encore jusqu’en 2008, mais l’esprit a continué jusqu’au rachat en 2017.

L’entreprise The Impossible Project, fondée par un biologiste autrichien Florian Kaps, rachète la dernière usine de pellicules instantanées de la marque Polaroid aux Pays-Bas, ce qui évite ainsi sa fermeture définitive. Une autre compagnie renaît, Polaroid Original.

C’est elle qui aujourd’hui lance le Polaroid Lab, à la suite d’une campagne de sociofinancement.

«Ce n’est pas une imprimante, ni un scanner, mais une expérience unique en photo instantanée», explique l’entreprise.

Pour qu’on se comprenne bien, le principe est de trouver une photo éclatante dans les millions prises la veille (…) et de la rendre instantanément physique. C’est donc dire que l’utilisateur ne fait plus la photo. Il la fabrique.

Il faut avoir un appareil qui a la forme d’une espèce de pyramide ainsi que des pellicules instantanées Polaroid Originals. Dans notre cas, nous avions la Color i-Type Film qui donne huit photos couleur.

Pour avoir une photo, dans un premier temps, il faut télécharger l’application (iOS et Android). Installer la pellicule. Ouvrir l’application. Choisir une photo. Allumer le lab. Tourner son téléphone et le mettre face contre le dessus de la pyramide. Appuyer le bouton rouge. Et le tour est joué.

Pour y arriver, le lab se sert d’un système à trois objectifs pour projeter l’image de l’écran de votre téléphone, en l’exposant sur un film Polaroid, puis, le processus chimique développe ensuite l’image Polaroid.

Bref, ici rien d’électronique. Tout est analogique, d’où l’esprit et l’idée d’une chambre noire. Ce qu’on aime, c’est la possibilité d’imprimer une photo ou une mosaïque de plusieurs clichés. Évidemment, au prix de la pellicule, faut y penser avant ! D’autant que la nouvelle génération n’est pas vraiment habituée à débourser pour une photo.

Forcément, le produit est destiné au nostalgique de la belle époque, particulièrement ceux qui ne veulent plus du tout rater leur photo (totalement flou ou illisible). C’est en ce sens un excellent cadeau pour les maniaques de photos.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.