Test du téléphone Huawei Mate 30 Pro: résolument puissant

Sorti au Canada seulement depuis quelques semaines, le puissant téléphone Huawei Mate 30 Pro reste un mastodonte, conçu pour rivaliser avec les plus balaises appareils. La conjoncture actuelle fait toutefois de lui un téléphone niché, très niché.

Lancé ailleurs dans le monde depuis plus longtemps, le Mate 30 Pro débarque au pays en même temps que la disponibilité du service Huawei AppGallery, principal centre de contrôle du téléchargement des applications pour les appareils du géant chinois. Soulignons qu’il existe depuis plusieurs années, en Chine notamment, et il est disponible dans 170 pays.

Réglons la question tout de suite: avec la décision de l’administration américaine qui la prive des produits des compagnies de l’Oncle Sam depuis le printemps 2019, Huawei propose son Huawei mobile service (HMS) pour remplacer les services Google mobile (GMS) par exemple le Play Store. Ainsi, pour le GPS, il faut se rabattre soit sur Here WeGo, notamment, et comme moteur de recherche, Bing de Microsoft est proposé.

Pour autant, les appareils téléphoniques de Huawei continuent de fonctionner avec Android, évidemment avec une surcouche Emui 10 développée par les ingénieurs du géant chinois. On apprécie aussi la possibilité d’installer les applications via les fichiers d’installation APK.

Il y a essentiellement deux grandes familles pour les téléphones haut de gamme de Huawei. La famille P davantage orientée pour photographie, comme le tout nouveau P40 Pro, et la famille Mate qui est conçue pour pousser les performances au maximum. C’est le cas Mate 30 Pro.

Disponible depuis le 8 mai au Canada, l’appareil se détaille autour de 1400 $ et pendant un certain temps, il vient avec une tablette gratuite MediaPad T3 10, un stockage et trois mois gratuits de 50 Go de stockage dans le nuage, une garantie prolongée de 2 ans et une garantie de protection d’écran de 6 mois.

Lorsqu’on déballe la boîte de ce téléphone la première fois, on y retrouvera l’appareil, un chargeur, un câble de type C, des écouteurs de type C, un guide de démarrage rapide, un outil d’éjection ainsi qu’une carte de garantie.

L’appareil en lui-même est esthétiquement très beau en plus d’être robuste et d’être conçu aussi bien pour les adeptes de performance (comme les gamers), de photos ou pour la vie quotidienne.

Pesant environ 200 g, le téléphone mesure 73,1 mm de largeur, 158,1 mm de hauteur et 8,8 mm de profondeur. Il a été certifié comme étant résistant aux éclaboussures, à l’eau et à la poussière (IP68). Il dispose d’une mémoire vive de 8 Go et d’un espace de stockage de 256 Go et d’une entre pour mémoire externe allant jusqu’à 256 Go.

Le splendide écran OLED, avec des coins arrondis, mesure 6,53 pouces (16,58 cm) et a 16,7 millions de couleurs et une résolution de 2400 x 1176 FHD+ (et non QHD+).

Disposant d’une bonne autonomie (4500 mAh) comme les précédents appareils, de la recharge sans fil et inversé, Le Mate 30 Pro roule sous un processeur maison Kirin.

Question capteurs, l’utilisateur en a pour son argent: capteur de gestes, capteur d’empreintes digitales à l’écran, gyroscope, boussole, capteur de proximité, capteur de gravité, capteur Hall, capteur infrarouge, capteur de lumière ambiante, baromètre, capteur de température de la couleur.

Question photo, même si la gamme P est le vaisseau amiral du géant chinois, le Mate 30 Pro n’est pas en reste avec d’abord une caméra arrière comprenant une ciné-caméra hyper sensible (ciné-caméra, ouverture de f/1.8) de 40 MP + (caméra hyper sensible, ouverture de f/1.6, stabilisation optique) de 40 MP + (caméra téléobjectif, ouverture de f/2.4, stabilisation optique) de 8 MP + caméra de détection de la profondeur 3D qui prend en charge l’autofocus (de détection de phase et de détection de contraste).

En avant, on parle d’une caméra de 32 MP, avec ouverture de f/2.0 et d’une autre de détection de la profondeur 3D. D’ailleurs les prouesses du constructeur chinois lui ont valu d’être salué par le laboratoire DxOMark, qui classe les téléphones ayant les meilleurs appareils photo (aujourd’hui, c’est le P40 Pro…)

Dire qu’il n’y a pas d’irritants serait mentir. D’abord, il faut indiquer que la présence d’un seul bouton donne un look wow à l’appareil. En revanche, la gestion du volume n’est pas idéale.

Il faut taper deux fois sur l’un des deux bords de l’écran pour faire apparaître le contrôle. Sauf que comme celui de droite, il y a le seul bouton de l’appareil, les risques sont élevés que de temps en temps le résultat espéré soit différent. En l’occurrence, l’appareil pourrait se verrouiller.

Pour changer de téléphone, une application est utile: Phone Clone, disponible sur Google Play Store, App Store et évidemment AppGallery. Elle permet de facilement transférer tout ce qui applications, contacts, données, fichiers et photos de l’ancien appareil vers le Mate 30 Pro.

Dans la vie de tous les jours, il faut quand même quelques jours pour s’imprégner du nouvel environnement. Pour beaucoup, ce sera comme passer la première fois d’un Android vers iPhone ou à l’époque d’un environnement BlackBerry vers un des deux ci-haut cités.

Pour le reste, les applications populaires comme Instagram, Facebook, Twitter, SnapChat ou Tik Tok sont facilement trouvables sur la plateforme de téléchargement de Huawei qui compte environ  400 millions d’utilisateurs actifs par mois.

L’entreprise soutient d’ailleurs que quelque 5000 applications sont ajoutées à l’écosystème dans le monde chaque semaine et qu’il dispose d’un mécanisme (à 4 couches) pour garantir que les applications peuvent être téléchargées et utilisées en toute sécurité.

Est-ce que le AppGallery est aussi complet que les autres services de téléchargement ? Évidemment que non. Il faudra toutefois le juger dans le temps. La bonne idée de Huawei, c’est de permettre l’installation des applications Android à partir des fichiers Apk. En particulier, il est possible de passer par le centre APKPure.

En résumé

Ce qu’on a aimé

  • Le design de l’appareil
  • La qualité de l’écran
  • La qualité photo
  • Les performances générales de l’appareil
  • Sa robustesse et son autonomie
  • La possibilité de passer par les fichiers APK

Ce qu’on a moins aimé

  • La gestion du volume
  • L’absence d’un assistant vocal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.