Africa express : Ensemble, c’est tout

1

« Africa express presents… » est une compilation réunissant plusieurs artistes africains, sortie le mois dernier. Son originalité : chaque titre a été choisi par un musicien occidental et le tout a été orchestré par le célèbre Damon Albarn des groupes Blur, The Good, the Bad & the Queen et Gorillaz. Touki Montréal vous propose de découvrir cet échange musical.

C’est lors d’un voyage au Mali il y a quelques années que l’idée du projet « Africa express » germe dans l’esprit de l’anglais Damon Albarn. Comme il l’explique dans une entrevue donnée aux Inrocks, il voulait réunir des artistes occidentaux en Afrique pour échanger avec des musiciens locaux, et ainsi aller au-delà du cliché du concert de charité. Ils sont nombreux à répondre à l’appel et donnent une série de concert à Londres, Liverpool, Glastonbury, Bamako, Lagos et à Kinshasa. Ont entre autres participé au projet : Norman Cook aka Fatboy Slim, Flea des Red Hot Chili Peppers, The roots, De la soul, la canadienne Martha Wainwright, Amadou & Mariam, Femi Kuti, Souad Massi, rachid Taha, Oumou Sangaré.

Cet album est la version CD de cette série de concerts. Il comprend 17 titres choisis avec soin par Bjork, 3D des Massive AttackVV Brown,Elvis Costello ou encore Franz Ferdinand pour ne citer que ceux-là.

On y retrouve ainsi des petits bijoux de Staff Benda Bilili, un groupe congolais composé de guitaristes paraplégiques, du griot malien Toumani Diabaté, de l’inventeur de l’afro-beat avec Fela Kuti, Tony Allen et bien d’autres. En somme, une myriade d’artistes africains talentueux aux styles différents nous offrent avec cette compilation un véritable voyage musical dans leur continent.

En plus du CD, un livret présente chaque musicien africain, ainsi que le regard que porte sur l’Afrique l’artiste occidental assorti. Dans un bonus DVD, le collectif nous offre un savoureux documentaire de 25 minutes sur leur séjour à Lagos (Nigéria). On peut y voir les artistes improviser ensemble en pleine brousse ou bien sur scène lors du concert. Flea des Red Hot Chili Peppers y raconte que ce voyage est pour lui un rêve devenu réalité. En effet, alors qu’il a toujours voulu jouer avec le regretté Fela Kuti, jammer avec Tony Allen, son batteur est ce qu’il le rapproche le plus de ce rêve. Quand à lui, Tony Allen affirme que même si africains et occidentaux peuvent faire chacun de leur côté de la très bonne musique, ensemble ils sont encore meilleurs.

Ce coffret est définitivement un objet indispensable pour tout africophile féru de musique.

Julia Haurio

1 COMMENTAIRE

  1. ah! et la pochette c’est le travail de l’artiste français JR.
    L’album à l’air bien interessant, jvais aller écouter ça.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.