Meiway: 20 ans de carrière

Pour fêter ses 20 ans de carrière, l’Ivoirien Meiway nous revient avec un album rempli de nostalgie. Touki Montréal vous fait découvrir  l’instigateur d’une danse mythique: le Zoblazo.

Des fêtes ou des soirées remplies de mouchoirs blancs. Les bras en l’air, chacun balance son mouchoir en dansant. Certains se seront questionnés sur cette danse. Une fête pour la paix, de la tristesse partagée ? D’autres savent ce dont il s’agit, ces danseurs sont adeptes du Zoblazo. De son vrai nom Frédéric Ehui, Meiway a créé ce genre musical à la fin des années 1980. De 200% Zoblazo en 1992 à 900% Zoblazo en 2006, Meiway est devenu un chanteur respecté en Afrique de l’Ouest et bien sûr dans toute la diaspora africaine.

Sa musique est teintée de cuivres résonnants et de percussions, des tonalités inspirées de la région de Grand-Bassam dont il est originaire. La force de cet artiste réside dans sa faculté à ne pas emprunter, à faire revivre sous une autre forme l’une des musiques traditionnelles de Côte d’Ivoire.

Dans son nouvel album M20, on retrouve bien sûr l’influence du Zoblazo dansant dans Qui cherche trouve ou Nzima Kotoko. Mais on découvre avec plaisir des duos avec Lynnsha ou même le rappeur Passi. Dans 20th Birthday, Meiway s’est visiblement fait plaisir en reprenant à sa sauce Comme d’habitude. On y retrouve tout de même son talent de chanteur. Cet album est aussi la preuve que Meiway, même s’il s’est laissé influencer par les modes de la musique ivoirienne ( pensons au “coupé-décalé”) , a réussi à les dépasser pour créer son propre univers musical.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.