Chroniques de Brazzaville de Jussie Nsana, KHP et Lionel Boussi

Publié chez la prestigieuse maison d’Édition L’harmattan, Chroniques de Brazzaville est un ouvrage collectif de Jussie Nsana, KHP et Lionnel Boussi qui traite d’histoires de la capitale de la République du Congo.

La BD s’ouvre et se referme avec deux histoires du bédéiste Koutawa Hamed Prisla, Alias KHP. La première courte, de deux pages, Août 1997, revient sur un épisode banal de la guerre civile qui a paralysé le pays pendant plusieurs mois. Le bédéiste, né en 1979, s’est intéressé a la question des retrouvailles et de la disparition.

Si dans la dernière, Brazzaville – guerre civile, Il est également question de la guerre, l’auteur de La descente aux enfers et Le duel fratricide a surtout choisi d’expliquer les tenants et les aboutissants de cet épisode triste dans la vie de tout pays.

KHP a choisi de partir de la chute du mur du Berlin, en 1989, jusqu’à l’encerclement de la résidence privée du général président Sassou Ngesso à M’pila, déclenchement officiel de cette guerre à saveur tribale et ethnique !

« L’intéret de ces Chroniques de Brazzaville est de mettre en pleine lumière le travail de trois jeunes artistes congolais. Lionnel Boussi et KHP racontent avec émotion leurs souvenirs de la guerre civile de 1997 qu’ils ont vécue comme enfants-soldats. La troisième artiste, Jussie Nsana, démontre un étonnant sens de la narration avec une histoire très urbaine et rafraîchissante »

L’Harmatan

Nsana et Boussi proposent de leur côté deux univers différents ! Convoitise, comme son nom l’indique narre l’histoire de Barel, un jeune homme qui fait semblant de revenir de voyage en France pour séduire kathy, mais comme la voix su hibou le dit si bien, « Ga zonza kuti, ngombo weno pele ».

En seulement cinq pages, cette BD de Jussie Nsana, une des rares femmes bédéistes de la sous-région, sur des textes d’Auguste Miabeto représente bien le talent de cette jeunesse et de ces créateurs du continent capable du meilleur avec des histoires simples de la vie de tous les jours.

Notons au passage que KHP et Lionnel sont deux anciens enfants soldats. Enfin, la qualité du dessin de Lionnel Boussi est à signaler, bien que le scénario soit moins abouti que les trois autres BD.

Chroniques de Brazzaville, Jussie Nsana, KHP et Lionel Boussi, L’Harmattan BD, www.editions-harmatan.fr

Pour en savoir plus

– Le site officiel de la collection

– La page Facebook de la collection

Les autres parutions :

1 commentaire

  1. Bonjour à vous,
    merci pour cet article que vous aviez publier à propos de la BD Chroniques de Brazzaville parue au édition Harmattan BD.
    Je souhaiterai que vous corrigez la dernière partie de cette phrase : Notons au passage que Jussie Nsana, une des rares femmes bédéistes de la sous-région  » et Auguste Miabeto sont deux anciens enfants soldats. » M Auguste Miabeto et moi même ( jussie Nsana) n’avions pas été des enfants soldats, c’est plutôt KHP et Lionnel .
    Bonne compréhension,
    merci.

    Jussie NSANA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.