L’autre femme de Marie Kâ, une ménage à trois, à l’africaine

Sélectionné dans la catégorie Afrique Connexion du Festival de cinéma Vues d’Afrique, L’autre femme de la cinéaste sénégalaise Marie Kâ traite de la relation ambiguë entre deux femmes, liées au même homme dans une relation polygamique.

Dans un ménage qu’on devine sénégalais, probablement dakarois, une jeune femme débarque. Madeleine, dans la cinquantaine, est la première femme, celle qui depuis trente ans a appris à prévoir les demandes de l’homme qui partage sa vie.

Autre-Femme-Marie-KaL’arrivée de cette nouvelle épouse, a priori une rivale, ne se passe toutefois pas comme prévue. Amayelle et Madeleine se respectent et ont tendance à développer une complicité qui tend à s’approcher même du désir.

Réalisatrice et scénariste, Marie Kâ propose avec son plus récent court métrage de 13 min une image assez inédite et même surréaliste de la polygamie. Les plans-séquences choisis par la cinéaste ont tendance à donner beaucoup de grâce aux deux actrices et leur donnent une féminité africaine et épanouie.

Son court-métrage a été réalisé dans le cadre African Metropolis Short Film Project, du Goethe-Institut d’Afrique du Sud, une série de sept courts métrages dans sept métropoles africaines (Abidjan, Lagos, Nairobi, Le Caire, Johannesburg et Dakar) produit par Steven Markovitz.

L’idée, et le film de Marie Kâ va exactement dans ce sens, était de se faire le porte-parole d’un nouveau cinéma africain. Habituée des festivals, la cinéaste sénégalo-martiniquaise a notamment reçu plusieurs prix pour ses scénarios et son travail de réalisatrice, le Fespaco en occurence.

L’autre femme de Marie Kâ sera diffusé, le samedi 03 Mai 2014, à 16h30 à la Cinémathèque québécoise

Autre-Femme-Marie-Ka-2

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.