Karim Diouf et Stromae raflent des prix à l’ADISQ

Stromae-Felix-2014

Fort de ses deux concerts inoubliables au Centre Bell et d’une couverture cybernétique,  le Belge d’origine rwandaise Paul Van Haver, alias Stromae, s’est vu décerner logiquement le Félix 2014 de l’artiste francophone s’étant le plus illustré au Québec. Pour sa part Karim Diouf a raflé le prix du meilleur album dans la catégorie Musique du monde.

Dans le cadre de l’édition 2014 des Francofolies de Montréal, Stromae avait régalé le public montréalais lors de deux spectacles à guichets « plus que » fermés au Centre Bell en reprenant les titres de son album Racine Carrée, depuis disque d’Or (plus de 65 000 copies à ce jour).

C’est donc logiquement que l’auteur des titres Formidable, Papaoutai, Tous les mêmes, Ta Fête ou encore le dernier single radio Sommeil, a raflé ce prix devant Zachary Richard, Hélène Ségara et Zaz.

Le prix a été remis au représentant de l’artiste au Québec, DEP/Universal Music France, le mercredi 22 octobre, lors de l’Autre Gala de l’ADISQ qui avait lieu à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts.

Karim-Diouf-FacebookAu cours de la soirée, le Québégalais Karim Diouf a également reçu un Félix pour son album Adouna. « Toute une soirée à L’Adisq, a confié l’artiste ensuite sur sa page Facebook. Merci à tous et surtout au public pour ce Félix Album de l’année- musique du monde! C’est plus qu’apprécié ».

Karim Diouf étant en compétition dans la catégorie musique du monde face au groupe Habana Café, Moustafa Kouyaté et Romain Malagnoux, Quartango et Ragleela.

Un autre Karim, aux racines sénégalaises, Ouellet, était également en lice pour un Félix, cette fois de l’artiste francophone s’étant le plus illustré hors du Québec. C’est finalement Arcade Fire qui raflé le prix convoité pourtant par Céline Dion, Half Moon Run, Lisa Leblanc et Pierre Lapointe.

Dans la catégorie hip-hop, c’est l’artiste Koriass qui est reparti avec le Félix devant Radio-Radio, Webster, Dead Obies et Sir Pathétik. Dans les autres prix remis au cours de la soirée, c’est le groupe Arcade Fire qui a dominé le palmarès des lauréats aussi bien de l’Autre Gala de que du Gala de l’industrie avec trois Félix, dont celui de l’album anglophone pour Reflektor.

BonsoundAutre belle surprise de cette soirée, les Félix de la Maison de Gerance et de producteur de spectacles de l’année remis à Bonsound qui représente notamment Radio Radio, Pierre Kwenders, Lisa LeBlanc, Monogrenade, Philippe B ou Safia Nolin. La firme a également raflé le Felix de Équipe promo web ainsi que celui de la pochette d’album de l’année pour Ornithologie, la nuit de Philippe B. Au total, la maison a raflé quatre prix.

Mentionnons également le prix remis à Roy Turner (équipe de relations de presse de l’année) qui travaille avec IMA et Adib Alkhalidey, entre autres.

La liste des gagnants de l’Autre Gala de l’ADISQ

  • Album de l’année – Alternatif: Maladie d’amour, Jimmy Hunt
  • Album de l’année – Choix de la critique: Maladie d’amour, Jimmy Hunt
  • Album de l’année – Anglophone: Reflektor, Arcade Fire
  • Artiste québécois de l’année s’étant le plus illustré hors Québec: Arcade Fire
  • Album de l’année – Bande sonore originale: Le Chant de Sainte Carmen de la Main, Artistes variés
  • Album de l’année – Classique/orchestre et grand ensemble: Blanc, Ange?le Dubeau & La Pieta?
  • Album de l’année – Classique/soliste et petit ensemble: Sce?nes d’enfants, Daniel Clarke Bouchard
  • Album de l’année – Classique/vocal: Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle, Marie-Nicole Lemieux, Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Jacques Lacombe
  • Album de l’année – Country: Je reviens de très loin, Georges Hamel
  • Album de l’année – Hip-Hop: Rue des saules, Koriass
  • Album de l’année – Instrumental: Missing Time, Pawa Up First
  • Album de l’année – Jazz création: Chercher l’équilibre, Trio Jérôme Beaulieu
  • Album de l’année – Jazz interprétation: Noël, Julie Lamontagne
  • Album de l’année – Jeunesse: Arthur L’aventurier en Afrique, Arthur L’aventurier
  • Album de l’année – Meilleur vendeur: Serge Fiori, Serge Fiori
  • Album de l’année – Musique électronique: Bellevue, Misteur Valaire
  • Album de l’année – Musiques du monde: Adouna, Karim Diouf
  • Album de l’année – Réinterprétation: La symphonie rapaillée, Artistes variés
  • Album de l’année – Rock: Jour de nuit, Éric Lapointe
  • Album de l’année – Traditionnel: Ce monde ici-bas, De Temps Antan
  • Album ou DVD de l’année – Humour: Le show caché 2, Louis-José Houde
  • Spectacle de l’année – Humour: Être, André Sauvé
  • Spectacle de l’année – Autres langues: Patrick Watson Symphonique, Patrick Watson
  • Vidéoclip de l’année: Bull’s Eye, Louis-Jean Cormier

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.