L’Impact s’impose sur le fil contre les vedettes du Galaxy de L.A.

0

Dans un stade à pleine capacité, l’Impact de Montréal de Drogba et Piatti s’est imposé dans les toutes dernières minutes du match de haut niveau qui l’opposait Galaxy de Steven Gerrard. Il aura fallu la pâte affûtée de l’Ivoirien pour inscrire le but tant attendu (3-2).

Impact-LA-01Tout avait pourtant mal commencé pour les Montréalais, mené rapidement au score, dès la 8e minute grâce aux réflexes de renard de surface de l’ex-Barcelonais, Giovanni Dos Santos.

C’est sur une incompréhension entre le gardien montréalais Evan Bush et le latérale gauche, Maxim Tissot, que le Mexico-brésilien inscrit le premier but d’une rencontre pourtant bien équilibrée jusque-là.
Avec l’absence de Laurent Ciman appelé en équipe nationale pour la Coupe d’Europe et avec la blessure de Victor Cabrera, la défense montréalaise semblait perdue comme une poule sans tête. Hassoun Camara, associé en défense avec Wandrille Lefevre, a souvent dû recadrer ses coéquipiers.

Sous le regard attentif de l’ex-sélectionneur italien Roberto Donadoni et de l’ancien international italien Marco Di Vaio (les deux étant dans l’équipe technique du FC Bologne), l’Impact a  obtenu une victoire importante dans un stade qui faisait comme le veut la récente habitude salle comble (20800 spectateurs).

Impact-LA-04-OduroPour son premier match en uniforme, le jeune Kyle Fisher a assuré sur le flanc droit de la défense. Didier Drogba, au centre de l’attaque, était appuyé par Dominic Oduro, Ignacio Piatti et Lucas Ontivero. Kyle Bekker et Marco Donadel avaient la mission de ne rien laisser passer au milieu.

C’est à la 24e minute que l’impact a inscrit le but égalisateur (1-1) au terme de la première phase de jeu aboutie de la soirée. Après une déviation de Drogba, Oduro a remonté le ballon, driblé un défenseur et servi un caviar à Ignaccio Piatti qui n’a eu qu’à crucifier le gardien adverse.

« Nous n’avons pas bien commencé, mais nous nous sommes calmés, et nous avons commencé à créer des occasions, a souligné le coach montréalais, Mauro Biello. C’était serré, mais Didier a marqué un grand but. »

Impact-LA-03-PiattiAvant même la 30e minute, le coach montréalais a réajusté son équipe en déplaçant Oduro à droite et Ontivero à gauche pour laisse l’organisation du jeu à Piatti au centre. À la fin du match, il a expliqué que Gerrard et Nigel de Jong dominaient trop, raison pour laquelle il a dû procéder à ce changement tactique.

De plus, l’entrée de Patrice Bernier à la place de Donadel (blessé) va également donner de l’air frais au milieu de terrain de Montréal. Par sa verticalité et sa volonté offensive, le capitaine de Montréal va permettre à son équipe de dominer pendant un temps la bataille du milieu.

Mais Nigel De Jong, alias le boucher, grâce à son expérience des grands matchs, va rapidement reprendre le dessus et imposer souvent la cadence, faisant la bonne faute quand il faut.

«Une belle victoire»

Encore une fois, le duo Oduro-Piatti a bien fonctionné, mais c’est le milieu offensif Lucas Ontivero (le Verrati de Montréal) qui inscrit le deuxième et splendide but. Mais rapidement, les visiteurs vont égaliser, au grand dam des  partisans venus en nombre pour ce match qui avait des allures de ligue des champions.

Impact-LA-02-DrogbaLa soirée semblait s’acheminer vers un autre match nul lorsqu’à la dernière minute du temps additionnel, sur un coup franc, Didier envoie un missile que le gardien Rowe ne peut qu’effleurer.

Montréal a finalement pu vaincre le signe indien et obtenir sa première victoire de la saison à domicile, dans son Stade Saputo.

«On devait bien ça à ce public, a mentionné Didier Drogba. Communier avec eux, c’est ce qu’il y a de mieux, et ils le méritent. Le plus important était de cadrer la frappe, surtout en fin de match. Je suis content de cette réussite. C’est une belle victoire. »

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.