Francos 2017: FéFé était là !

FéFé-Franco2017l-2Pour son deuxième spectacle en autant de soirs aux FrancoFolies de Montréal  Samuel Adebiyi qu’on surnomme affectueusement FéFé a distillé habilement ses airs venus de ses racines Yoruba et d’ailleurs.

On est où ? On est là !

Si pendant une heure, le public a forcément scandé ses plus grands succès, comme Jeune à la  retraite, plusieurs titres de son dernier opus Mauve ont aussi été très appréciés. C’est le cas de l’enivrante Naija qu’il chante sur l’album avec sa compatriote Ayo (il a remplacé Naija par Montréal), du titre Avec toi ou encore de Aussi fort qu’il a entonné en expliquant aux festivaliers qu’il avait composé ce titre dans un moment de mou.

À le voir sur scène, ce moment est définitivement derrière lui. En bourreau de scène, il s’est permis quelques entorses aux règles écrites ou non. D’abord  à 20h tapante, quand tout le monde l’attendait sur la scène Ford, il a ouvert le micro sur On est là, en plein milieu de la foule, bouteille d’eau en l’air.

FéFé-Franco2017lQuarante minutes plus tard, il a troqué son eau pour un verre de vin pour le titre Acolyte et vins, non sans vérifier (ou non…) l’absence de policiers dans le coin!

Pour finir sa mise en scène, il a fait un tour du monde qui l’a conduit du 93 à Montréal, en passant par Lagos et même Cuba où il a enchaîné son No puedo.

C’est sur une prière que FéFé a bouclé la boucle avec son Liberdad. À ce moment-là, la foule accroupie des Francofolies de Montréal lui a dit un dernier au revoir…en direct du monde puisque FéFé était en Facebook live.

On est où ? On est là !

Photo Une:Benoit Rousseau, FrancoFolies de Montréal

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE