30 ans des Francos de Montréal: Poirier se souvient

Crédit: Mat Rich

Pour les 30 ans des Francos de Montréal, Touki Montréal a préparé quelques questions pour les artistes sélectionnés à cette mouture 2018. Le DJ et producteur montréalais Ghislain Poirier s’est prêté au jeu.

Quel souvenir avez vous de votre première fois (comme artiste ou spectateur) aux Francos?

En tant que spectateur, je me souviens d’avoir vu les Fabulous Trobadors sur la rue Jeanne-Mance, il y a longtemps de ça. Il y a probablement une vingtaine d’années. J’avais beaucoup aimé ce concert à l’instrumentation minimaliste, c’est-à-dire deux tambourins.

Aussi, en tant qu’artiste, un souvenir marquant fut la première fois que j’y ai joué en DJ en 2005. C’était le début de mes soirées Bounce le Gros et dans le cadre des Francofolies, le party avait eu lieu au Monument-National (l’équivalent du Shag en ce moment). C’était plein à craquer, grosse ambiance. J’en revenais juste pas.

Votre moment cocasse? 

La fois où deux amies ont fait des arabesques avant un de mes shows sur une scène extérieure.

Photo: Saty + Pratha)

La fois ou rien n’a fonctionné sur scène?

Il me semble c’était pendant les Francofolies. Loco Locass jouait dans un Metropolis sold-out. Ils m’avaient invité à rapper un 16 bars sur une de leur toune.

C’est une toune où ils avaient samplé ma voix et je faisais le sample live et plus loin dans la toune je faisais un 16 bars surprise. Je ne suis pas un rapper, mais j’avais décidé de relever le défi. Je m’étais beaucoup pratiqué et j’étais vraiment prêt.

Quand est venu le temps de faire mon 16 bars – que je connaissais par coeur – j’ai figé et rien n’est sorti. Une sorte de blanc de mémoire soudain où je réalisais que j’étais face à un Metropolis plein. J’étais submergé par cette constatation, par la forte vague d’énergie qui venait de la foule.

Chafiik, l’un des membres de Loco Locass et sorte de chef d’orchestre sur scène s’en est aussitôt aperçu et a donné une directive au band de reprendre la section quelques secondes plus tard afin que je puisse me ressaisir. Et là j’ai pu débloquer et faire comme du monde mon 16 bars. Ouf.

Votre souhait pour les 30 prochaines années? 

Que les Francofolies soient toujours là et que moi aussi d’ailleurs! 

Poirier a été programmé à l’ouverture du festival, le 8 juin, en première partie du spectacle tant attendu du groupe français TTC (Teki Latex – Tido Berman – Cuizinier) qui célèbre ses 20 ans au M-Telus.

Pour en savoir plus:

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.