Prix Man Booker 2018: Anna Burns couronnée; Esi Edugyan repart bredouille

La Canadienne Esi Edugyan n’a finalement pas été choisie cette année pour le Man Booker Prize pour son ouvrage Washington Black (Serpent’s Tail). Le jury a choisi Anna Burns et son roman Milkman.

La Britannique a donc décroché ce prestigieux prix, assorti d’une bourse d’environ 85 300 $ (50 000 livres) lors d’une cérémonie tenue à Londres.

La Canadienne n’est pas repartie avec le prix. D’origine ghanéenne, celle qui réside à Victoria, en Colombie-Britannique se retrouvait pour la deuxième fois sur la courte liste de ce prestigieux prix. La première fois, c’était pour son livre Half-Blood Blues, en 2011.

Son plus récent livre Washington Black qui traite d’esclavage et de liberté, a reçu plusieurs belles critiques dont une du Washington Post qui le classe, ni plus ni moins que comme un «chef-d’œuvre».

Outre Esi Edugyan et Anna Burns étaient aussi en nomination Daisy Johnson pour Everything Under (Jonathan Cape); Robin Robertson pour The Long Take (Picador) ainsi que les Américains Rachel Kushner pour The Mars Room (Jonathan Cape) et Richard Powers pour The Overstory (William Heinemann).

 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.