Salif Keita : La différence

En attendant de voir Salif Keita aux Francofolies à Montréal, Touki Montréal vous fait découvrir La différence, dernier volet de la trilogie accoustique parue chez Universal Jazz.

Depuis plus de 40 ans, Salif Keita fait vivre la musique malienne n’hésitant jamais à s’aventurer vers d’autres contrées. Avec son dernier album, il revendique plus que toujours sa différence. Blanc de peau mais africain, Salif Keita est un descendant de Soundjata Keita, grand empereur du Mandingue (qui s’étendait de l’océan atlantique au Sahara et jusqu’au golfe de Guinée). Devenir musicien avec de tels ancêtres a été beaucoup plus qu’un choix et signifiait être renié par sa famille et la société.

Dans son dernier opus, Salif Keita semble s’engager réellement sur les thèmes qui l’ont marqué. Il donne le ton dès le début sur le titre éponyme La différence : « Je suis un noir, ma peau est blanche et moi j’aime bien ça, c’est la différence/ Je suis un blanc, mon sang est noir, moi j’adore ça, c’est la différence qui est jolie« .  Il s’engage aussi pour la défense de l’environnement sur Ekolo d’Amour et San Ka Na.

On retrouve aussi sur cet opus des reprises comme Folon et Papa, remixés par Joe Henry. Salif Keita est aussi allé chercher le réalisateur Patrice Renson qui avait cotoyé M. et Vanessa Paradis. Ce dernier a donné à l’album un son différent du précédent album. Peut-être grâce à ces sonorités andalouses qui donnent de nouvelles couleurs à la voix de Keita sur San Ka Na ou et Ekolo d’amour. Les cordes ont été enregistrées à Beyrouth. Une très belle idée faite avec beaucoup de pudeur comme sur Samigna. Plusieurs écoutes nous font oublier ces différences de sonorités et nous apparaissent comme logiques.

La différence est après plusieurs écoutes un bijou de pureté comme peut l’être la voix de Salif Keita. Comme toujours, le chanteur s’illumine à travers le choix de langue qu’il emploie en voyageant entre le français, l’anglais, le bambara ou le malinké.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.