Akissi : super-héros en plâtre

Akissi, autre héroïne de l’auteur d’origine Marguerite Abouet, revient dans un deuxième album, « Super-héros en plâtre », toujours dans une formule courte, mais punchée.

Toujours malicieuse, mais attachante, Akissi, benjamine d’une famille de Yopougon, quartier d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, doit dans cette nouvelle aventure faire avec Edmond, voisin/ami/camarade de classe qui se prend pour Spectreman, un super-héros méxicain…

Elle doit tantôt le surveiller, parfois le protéger des autres, mais aussi de lui-même. Comme tous les enfants de leur âge, Akissi, Edmond et tous les autres de Yopougon rêvent de superpouvoir, de bonbons et de petite magouille en tout genre.

« Véritable poil à gratter pour sa famille, Akissi est une petite fille effrontée et dégourdie, pas toujours animée des meilleures intentions », indique-t-on dans la description de l’ouvrage.

Publié à peu près un an après la sortie du premier numéro d’Akissi, Attaque de chats, ce deuxième, sans toutefois être aussi déconcertant, a gardé la même formule : six histoires, des souvenirs d’enfance, et portrait d’une vie heureuse, sans richesse ni pauvreté.

L’univers graphique est toujours celui de Clément Oubrerie, les couleurs de Clémence et les traits et illustrations de Mathieu Sapin.

Bref, près de 50 pages dans les recoins de Yopougon, imaginé par Marguerite Abouet, pour le bonheur des plus petits, mais également des plus grands, « surtout ceux qui ont connu la vie en Côte d’Ivoire et dans ce genre de quartier », souligne-t-elle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.