Vent de fraîcheur musical avec « des Jours et des lunes » de Jali

En octobre 2011, Jali, jeune compositeur-interprète âgé de tout juste 22 ans, sort son premier album répondant au titre charmant de Des jours et des lunes. Avec onze chansons aux textes soigneusement travaillés, Jali renouvelle avec fraîcheur et élégance la variété française. Petit avant-goût d’un artiste que le Québec devrait découvrir bientôt.

D’origine rwandaise, ce Bruxellois fraîchement diplômé en communication, longtemps passionné d’écriture, saute rapidement le pas et se lance dans la musique en apprenant la guitare.

Avec Des jours et des lunes, Jali offre une place primordiale aux textes, sans sacrifier pour autant l’accompagnement instrumental à la fois simple et harmonieux (guitare (s) sèche (s), batterie et parfois quelques trompettes en arrière-fond), en totale adéquation avec sa voix sensible et éthérée.

L’album aux mélanges variés : folk, reggae ou encore soul, valse entre plusieurs états d’esprit : nostalgie et spleen d’un côté, avec les titres « Rien de neuf sous le soleil » ou « Sel et citron ».

Avec des titres tels que « Española », « Mon Paris » ou bien  « Un jour ou l’autre », ce sont des mélodies beaucoup plus vives aux sonorités colorées et joyeuses qui viennent s’insérer naturellement.

À travers des thématiques principalement liées au voyage, à la riche diversité culturelle, à la gratitude adressée à la nature et la Terre-mère, Jali chante la vie comme une perpétuelle aventure se cachant derrière chaque rencontre, chaque histoire d’amour ou chaque envie d’ailleurs.

Le titre d’ouverture, « 21 grammes », est un clin d’oeil au film d’Alejandro González Iñarritu (portant un titre identique) faisant référence à la théorie des 21 grammes perdus à la mort, correspondant au poids exact de l’âme quand celle-ci quitte le corps du défunt : « Si tu sais compter dis-moi combien pèse mon âme/ N’oublies pas mon passé et le poids de mes drames/ Si tu sais compter dis-moi combien pèse mon âme/ À la virgule près, ça doit faire 21 grammes/ Ça doit faire 21 grammes ».

Surconscient des réalités du monde actuel, le chanteur belge photographie notre monde actuel avec ses paroles poétiquement lucides : « Il y a bien longtemps déjà/ Qu’on a creusé l’écart/ Entre ceux qui paie de leur sang/ Et ceux qui payent en dollar s » (extrait du titre « Et si »).

Des jours et des lunes est un album que l’on écoute, le nez collé à la vitre d’une voiture. Jali nous apprend au travers de ses chansons à courir vers l’horizon, à l’atteindre, à rêver de le posséder tout entier sans avoir peur qu’il soit bien trop grand pour nous.

Clip du titre « Española »

L’album « DES JOURS ET DES LUNES » de Jali est disponible au Québec le 1er novembre 2011.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.