Aminata Wurie est “honorée” de sa victoire à Miss Afrique Montreal 2013

À quelques semaines de la fin de son mandat, la Miss Afrique Montréal 2013 s’est confiée à Touki Montréal sur son année. De sa victoire au concours, à l’Olympia, lors du Gala Umfazi, à son projet  du “Self love, Self Estim and Self Efficace”, tout en passant par ses conseils à la prochaine Miss Afrique Montréal, la Montréalaise originaire de la Sierra Leone revient sur une année mémorable.

MAM2013-Aminata-Wurie-01 Quelles ont été vos premières pensées lorsqu’on vous a annoncée grande gagnante du concours Miss Afrique Montréal?

Au-delà du privilège qui m’a été accordé d’être couronnée Miss Afrique Montréal, je n’oublierai jamais ce 23 février 2013 : l’émerveillement du moment et la fierté de voir le fruit de mon travail être reconnu.

Être entourée des 11 filles avec qui j’ai vécu cette expérience a rendu ce moment exceptionnel. À travers cette aventure, nous sommes partis d’un point où nous étions de simples inconnus à un autre où nous sommes devenues de vraies amies.

Quelles sont les principales activités auxquelles vous avez assisté en tant que Miss Afrique Montréal?

MAM2013-Aminata-Wurie-03

Tout d’abord j’ai eu la chance d’être l’ambassadrice officielle de la 14e édition de l’événement Un goût des Caraïbes (A Taste of The Caribbeann), un festival culinaire. Le thème de cette année était justement «A salute to African Queen». Cette activité m’a permis de réunir la culture caribéenne et africaine sous un même emblème.

Ensuite, en tant que Miss Afrique Montréal, j’ai organisé ma propre activité intitulée Sprint for life, qui était un Two hours Walkaton. Cette activité nous a permis de ramasser plus de 2000 $ pour améliorer les conditions précaires et pour aider les mères et leurs nouveaux nés en Sierra Leone.

MAM2013-Aminata-Wurie-02
Aminata et Moh Coulibaly, coordonnateur de MAM

“Aminata a notamment contribué à la construction d’une clinique de maternité en Sierra Leone en organisant ce marathon bénéfice pour récolter des fonds reversés à la fondation Mamaye.”

Avez-vous vécu des coups durs durant votre mandat ?

J’ai eu beaucoup de chance. J’ai eu une très bonne année. La seule difficulté que j’ai eue à rencontré a été la barrière linguistique, mais encore là, je dois avouée que mon français s’est énormément amélioré.

Le Retour aux sources

Que retenez-vous de votre expérience?

Une fois de plus, je dois sincèrement dire que je suis honorée et reconnaissante d’avoir eu cette opportunité. J’ai appris l’importance d’écouter son instinct et de suivre ces instincts, d’avoir le courage de vivre de nouvelles choses et d’accepter de nouveaux challenges.

MAM2013-Psquare-Aminata-Wurie2
La MAM 2013 et P-Square

“Je suis honorée et reconnaissante d’avoir eu cette opportunité”

Aminata Wurie, Miss Afrique Montréal 2013

Quels sont les conseils que vous donneriez à la prochaine Miss Afrique?

Je souhaite à la prochaine miss, tout le meilleur. C’est réellement une belle expérience. Et comme conseil : “continue d’être toi même et entoure-toi toujours de personnes qui veulent te voir aller plus loin que tu ce que vises toi même”.

Quels sont vos futurs projets?

Je travaille actuellement sur un projet qui s’intitule Self Project, qui valorise le Self love, Self Estim and Self Efficace… Je ne peux malheureusement pas tout vous dévoilez maintenant, mais en aurez des nouvelles très bientôt.

La prochaine Miss Afrique Montréal sera élue, le samedi 22 février, dès 19h40, à la Tohu. La soirée, sous le thème Le Retour aux sources, sera animée par le maestro Eric M’boua.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.