Tarr, le premier album du Montréalais Élété

Élété-photo-presseAprès avoir longtemps baroudé sur les scènes d’ici et de son Tchad natal, le chanteur montréalais Élété Rimbotaye lance enfin son tout premier album Tarr sur l’Étiquette Production Ndjam, distribué par DEP.

Le chanteur, également membre du groupe H’Sao formé des membres de sa famille, propose un opus qu’il a fait avec l’aide de plusieurs artistes d’ici et d’ailleurs. Citons l’ex des Coloc Elage Diouf et Ilam (TIA), l’engagé et ex-Positive Black Soul Didier Awadi (Il y a aussi dans  nos cams), mais aussi Sarahmée (Je cours vers la radio), la rappeuse de Québec.

C’est en 2009 que l’auteur, compositeur et interprète s’amène au Québec avec ses frères et sœurs. De fil en aiguille, il fait connaître son prénom, au point de se hisser à la troisième place au Syli d’Or de la musique du monde en 2011. Un premier projet, Adrift, est lancé en 2013 par le chanteur sur Bandcamp, mais ce n’est que trois ans plus tard que les efforts seront récompensés

Élété-TaarTarr ressemble à son créateur et navigue entre folk acoustique africain, afrobeat et reggae.

Bien qu’Élété  vole maintenant de ses propres ailes, les autres Rimbotaye ne sont jamais loin. Sur Tarr par exemple, c’est Caleb, le benjamin de la famille qui est le réalisateur.

Tarr, amour en langue sara (parlé au Tchad), est composé de onze titres et dans cet album, un accent a été mis sur les instruments : Kora, balafon, n’goni et bien évidemment djembé.

Le public averti reconnaîtra bien évidemment la puissante voix si caractéristique qui bien des fois fait penser à celle de Lokua Kanza (Entre nous). Impossible de ne pas succomber à l’enivrante pièce Bisoute moi et au titre reggae TIA qu’il chante avec Ilam et Elage Diouf.

La sortie de l’album est prévue pour le 13 mai.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.