Entrevue avec l’artiste franco-camerounais Dee Joyce

L’auteur-compositeur-interprète Dee Joyce, passé notamment dans l’émission La France a un incroyable talent et qui s’est installé depuis quelques mois à Montréal, vient de sortir un second EP, Hero, dans lequel il s’ouvre un peu plus. En marge de cette sortie, l’artiste qui se décrit comme un “chanteur passionné qui a soif de découverte et de partage” a bien voulu répondre à nos questions. On y apprend notamment que ce dernier rêve de rencontrer Corneille, son idole francophone.

S’il fallait vous définir en une phrase ?

En une phrase, je vous dirai que je suis un chanteur passionné qui a soif de découverte et de partage.

Comment vous décririez-vous ?

Je me décrirai comme un mélange épicé et doux à la fois que ce soit dans ma musique ou dans mon être. Métissé franco-camerounais, j’ai cette saveur pimentée mélangée à la saveur du caramel au beurre salé. Mélange que l’on retrouve dans ma musique, car je suis un artiste passionné de romance, de mélancolie, d’amour, mais aussi passionné par ce qui m’entoure notamment les relations humaines.

Quels sont vos projets ?

J’ai sorti le 14 mai dernier mon deuxième EP de quatre titres intitulé HERO qui donnait suite à mon premier mini-album paru en novembre 2020.

Avec ce projet, j’ai envie de connecter ma musique avec de gros sujets sociaux qui nous entourent donc mes projets futurs sont clairement d’aller à la rencontre d’organismes d’aides pour les mères célibataires et les enfants orphelins/abandonnés. C’est de cette façon que je veux que serve ma musique à côté du fait que l’on peut s’amuser dessus à travers mes chansons dansantes.

Et quand le gouvernement le permettra, je projette de performer sur scène et aller à la rencontre du public canadien. Pourquoi ne pas également proposer un projet de fin d’année en fonction de la réussite de mon EP.

C’est en 2011 que Dee Joyce participe à l’émission La France a un incroyable talent” sur M6 avec la chorale Sankofa Unit. 

Qu’est-ce que vous avez pu faire depuis un an (pendant la pandémie) que vous repoussiez depuis trop longtemps ?

Depuis plusieurs années, je repoussai mon « nouveau départ » et enfin prendre en main mon destin musical et personnel suite à mes déceptions et actions du passé.

La pandémie m’a permis de prendre du temps pour moi, me recentrer sur ce qui fait mon bonheur. Cela passe par des choses simples, mais que l’on oublie parfois, prendre une marche, prendre soin de sa peau, faire du sport, méditer de temps à autre.

Avoir tout lâché en France pour m’installer à Montréal en temps de pandémie a été bénéfique. D’autant plus que lorsque l’on se sent bien, on peut prendre soin des autres en s’engageant.

Quel a été le moment le plus dur pendant le confinement ?

Ne pas pouvoir monter sur scène ! J’ai eu la chance d’avoir un hit single classé dans le convoité Palmarès Radio ADISQ, mais je n’ai pas pu performer ce titre sur scène alors que je réside dans la ville aux mille et un festivals. C’était clairement une grande frustration. Mais quand on se rend compte de l’impact de la pandémie dans beaucoup de secteurs d’activité, on relativise et on patiente.

Votre moment “coup de cœur” pendant le confinement ?

La sortie de mon single C’est comme ça accompagné de mon EP Wine Up, car j’appréhendais de devoir encore repousser la sortie de mon projet. Et ce projet était comme celui de la dernière chance, j’y ai mis beaucoup d’espoir donc, quand mon équipe m’a annoncé la date officielle, j’étais heureux.

À côté de ça, je soulignerai ma rencontre virtuelle avec ZAHO qui est l’une de mes inspirations musicales et d’avoir pu faire un live Instagram avec elle m’a donné ce petit plus de motivation dont un artiste a besoin.

En novembre dernier, Dee Joyce a fait paraître son mini-album Wine Up.





Ce qui vous manque le plus de l’avant-pandémie ?

La fête, la famille, les amis, les projets de voyage ! Je savais déjà qu’en prenant mon envol vers l’Amérique, je perdais un lien fort avec ma vie d’avant, mais la pandémie a accentué ce manque. Mais rien n’arrive par hasard donc je me concentre sur le futur.

Votre souhait pour 2021 et 2022 ?

Je suis gourmand de souhaits pour 2021 et 2022 haha ! Le premier pour sûr c’est que ma famille et mes proches restent en santé, car étant à 5500 km je suis très anxieux qu’il arrive quelque chose.

Sinon, j’ai plusieurs objectifs pour lesquels je travaille fort. À savoir, avoir un nouveau hit single dans le Palmarès de l’ADISQ.

Avancer dans mon projet d’album, car c’est mon rêve ultime à ce jour.

Rencontrer Corneille, car c’est mon idole francophone donc Corneille si tu lis cette entrevue, j’attends ton appel haha !

Quel est votre message aux jeunes racisé(e)s du Québec ?

Le message que je transmettrai aux jeunes racisé(e)s du Québec c’est qu’ils ont un rêve, de ne jamais abandonner, d’y croire, de travailler dur et de ne jamais laissé personne leur dire que c’est impossible. Ça prendra plus d’efforts, plus de doutes, mais le chemin vaut la peine.

Quelles sont vos idoles de jeunesses ?

Corneille, Michael Jackson, M Pokora

Que faites-vous pendant les vacances ?

Je bronze !!! Je chill !!! Je profite !!! En temps normal haha !

Quel est le dernier livre lu ?

Harry Potter et l’enfant maudit.

Quelle est la chanson que vous écoutez souvent récemment?

En ce moment j’écoute beaucoup de country-pop, je mets en boucle Wanted de Hunter Hayes ainsi que son album au complet.

Votre film “coup de cœur” depuis un an ?

Nos étoiles contraires, c’est mon dernier coup de cœur ! Un très bon film que je conseille.

Questions en rafale

  • Thé ou café ? Thé, de préférence vert, mais pas après 20 h sinon insomnie haha !
  • Facebook ou Instagram ? Instagram !
  • Alexa ou Ok Google ? Siri ahah !
  • Prince ou Michael Jackson? Michael Jackson for EVER
  • CD ou 33 tours? CD

Pour en savoir plus

Son premier single lancé en sol canadien, C’est comme ça, est resté plus de 15 semaines consécutives au palmarès Top 100 Radios Correspondants Francophone à l’automne dernier. 

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify%3Aartist%3A7cwThkH8u8VHGownnwFcPs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.