Art Melody, une belle promesse

Découvrez le nouvel album (sans nom) d’Art Melody. Une musique qui reflète le parcours de ce rappeur burkinabais.

Comme beaucoup de jeunes de sa génération, Art Melody a tenté un jour de vivre le mythe de l’Occident. Pour aider financèrement sa famille, il décide de prendre ce chemin souvent fatal pour plusieurs. Passé par le Mali, il traverse le Sénégal, la Mauritanie, le Sahara et arrive épuisé en Algérie. Il sera rapidement rapatrié vers le Mali, avant de rejoindre le Burkina Faso. A travers cet exil du retour, il fera mûrir un album très prometteur.

L’enregistrement de son album est avant tout une histoire de rencontre. En février 2008, deux jeunes réalisateurs français lui consacrent un portrait dans le documentaire Tamani. En Février 2009, l’un des deux réalisateurs revient au Burkina Faso accompagné du bordelais Minimalkonstruction, compositeur de la musique du film. Tous les trois, aidés par des amis proches d’Art Melody, enregistrent pendant deux semaines dans les quartiers de Kolonoba et Tanpui à Ouagadougou.

Le résultat est plus que prometteur. Le parcours du rappeur se ressent dans les paroles et l’instrumental de l’album. Plusieurs morceaux sont envoûtants. La voix rocailleuse d’Art Melody rejaillit dans To Biiga ou dans Afreeka ( certains spectateurs y verront une ressemblance avec le générique de  l’émission française Ca se discute composé par le maître percussionniste Guem).  Une voix rocailleuse, Art Melody n’en joue pas trop. Car si beaucoup de samples font penser à la grande époque du rap français comme dans Ahl Barka, Politika Yiinga ou 1 monde 100 guerres, l’album parvient à offrir un équilibre qui nous éloigne d’un copier-coller de Joey Star ou du son mythique d’IAM.

En Français, en Dioula ou en Mooré, les textes d’Art Melody sont parfaitement rappés. L’ajout de percussions est fait à juste dose pour donner une couleur particulière à l’album. En regardant justement la couleur de son premier clip, on attend avec impatience de le voir sur scène.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE