Rachid Taha vous salue

Bonjour, le huitième album de Rachid Taha, réalisé en collaboration avec Gaëtan Roussel, chanteur du groupe Louise Attaque, est déjà chez les disquaires.

Dix nouvelles chansons dont le succès Bonjour, chanté par les deux complices. Une chanson entraînante et qui se veut un salut au monde entier, sans discrimination entre français, arabes ou autres. D’ailleurs, les premières paroles prononcées par Rachid Taha dans cette pièce sont «Salam alekom veut dire bonjour».

l'album Bonjour de Rachid Taha

Rachid Taha a habitué ses admirateurs à un savant mélange d’arabe et de français, de rock et de mélodies orientales. Il ne déroge pas à la règle dans ce nouvel opus. La pièce Sélu est un véritable hommage à des penseurs arabes – Naguib Mahfouz, Kateb Yassine, Abu Rawas entre autres. Le tout sur un fond de guitare rock.

Cette chanson rappelle aussi l’apport incontournable à la culture arabe  de certains grands artistes comme la chanteuse Om Kalthum dont Taha s’est inspiré dans son album Diwan 2 en reprenant la pièce Ghani li shwaya. Il récidive cette fois en reprenant la chanson Ha Baby de Farid El Atrache, une autre figure de proue de la chanson arabe.

Ce qui surprend surtout dans cet album est la douceur de Rachid Taha. Les questionnements autour de l’exil et de l’identité sont toujours présents comme dans les pièces Mine Jaï (d’où viens-tu) et It’s an Arabian song où on est exhorté à ne pas oublier d’où l’on vient. Mais l’écorché vif, à la voix rauque, qu’on retrouvait dans une chanson comme Voilà, voilà, semble plus serein.

L’album est présenté comme une boucle : Bonjour au début et Ila Liqa (Au revoir) vers la fin. Et la dernière chanson, Agi (Viens), une sorte d’ode à l’amour, fait écho à la première pièce de l’album, Je t’aime mon amour.




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.