Le mec idéal, d’Owell Brown: comédie à l’ivoirienne

1

Ça n’était pas gagné d’avance. Au début de la projection, on sentait qu’une bonne partie du public du Fespaco était déconcertée. Puis les rires ont fusé, d’abord de la part du public africain, puis toute la salle a franchement rigolé des déboires du gentil Marcus.

Marcus travaille dans un pressing et circule à vélo dans la capitale ivoirienne. Sans voiture, sans argent, va-t-il pouvoir séduire la belle Estelle, sa cliente forte tête issue d’une bonne famille? Il s’adresse à son ami Bill, riche avocat d’affaires, pour obtenir des conseils de drague. Ce dernier fait tout pour l’aider et n’hésite pas à mettre la main au portefeuille.

Pour Groupe Production : De gauche à droite : Gnama Baddy Dega, Orwell Brown, Emma Lohoues, Mike Danon, Abass Zein

Il trouve enfin le moyen de devenir son ami, mais en parallèle, les amies d’Estelle organisent un casting pour lui trouver un homme. Leur choix s’arrête sur un professionnel mûr, riche et élégant. Qui gagnera le cœur de la belle?

Ce film détonne dans la sélection du Fespaco, car c’est une comédie au ton décalé, susceptible de plaire au jeune public d’Afrique et d’ailleurs. Et ça ne fait pas l’unanimité : « Un festivalier, représentant d’un club de cinéma africain en France, est sorti furieux, raconte un représentant de la presse. Il s’indignait et disait que c’est à prendre au 21e degré et qu’il ne passerait jamais ça chez lui ». En entendant cela, le producteur Abass Zein dit : « Mais pourquoi l’Afrique n’aurait pas le droit de faire rire? »

En effet, dans Le mec idéal, tout n’est pas à prendre au pied de la lettre. Les frasques du héros alternent à un rythme enlevé, et la réalisation donne à toute l’histoire un ton décalé : les rêves éveillés de Marcus s’intègrent au film. Les effets sonores exagérés ne se prennent pas au sérieux.

Pourtant, le film n’est pas futile. Il parle d’abord du mélange entre amour et argent. Comme le dit un personnage : « Quand il y a la misère, une jeune fille peut faire le choix d’un mari en fonction de ses moyens. Elle a parfois toute une famille à nourrir. » Le mec idéal est aussi un plaidoyer pour l’amour par rapport à l’argent « origine de tous les vices et de tous les rêves », souligne le producteur principal, Abass Zein.

Mike Danon

Et il renchérit : « On a vouluu faire un film qui montre toute l’énergie de cette jeunesse ivoirienne, à contre-courant des images qu’on nous présente de la Côte d’Ivoire dans les actualités ».

L’acteur principal, Mike Danon, qui incarne Marcus, partage cet avis. « Nous les jeunes Ivoiriens, tout ce qu’on veut, c’est l’amour, dit-il en pointant son cœur. Il n’y a que l’amour qui est le sentiment vrai. » Selon l’équipe du film, la population est majoritairement otage d’un conflit qui ne les concerne pas.

Dans ces conditions, faire un film n’a pas été facile. Ce fut même toute une aventure « financée uniquement par des fonds propres », souligne M. Zein. Des coproducteurs se sont joints à l’aventure au fur et à mesure, à l’instar du Guadeloupéen de SKY Prod Gnama Baddy Dega qui a assuré la postproduction… en Guadeloupe!

Le Mec idéal donne la preuve que le cinéma africain peut faire des films capables de rencontrer le succès commercial en Afrique… et ailleurs si on accepte que l’Afrique puisse faire rire. Les Montréalais pourront sans doute juger par eux-mêmes, car l’équipe du film a été approchée par le festival Vues d’Afrique le matin même de la première projection.

Orwell Brown est l’auteur de plusieurs courts métrages : Lunettes noires, Confidences sourdes, Embrouilles de cité, et d’un long métrage, No Way. Mike Danon est comédien et musicien (il signe la musique du film avec Extazy). Il joue au Palais du théâtre à XX et a dix ans d’expérience comme comédien. La pétillante Emma Lohoues, qui incarne Estelle, participe à son premier film et Serge Abessolo, le fameux humoriste, acteur, chansonnier et auteur, prêtait ses traits à Bill.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Monsieur,
    Nous avons trouvés votre film accrocheur.
    Dans le cadre de la première édition de notre festival (FESFIL)entendez par FESTIVAL DU FILM DE LOME, nous
    souhaitons à titre publicitaire faire passé votre film dans la rubrique des films étrangers pour faire connaître ce film au public Togolais et a tous les festivaliers présents a cette première édition. Vous pouvez bénéficiez d’un stand pour commercialiser certains de vos films, la date est du 29 au 31 Août 2013. Visiter notre site sur http://www.togollywood.com
    Merci de nous faire signe si vous êtes intéressez.

    M. ESSE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.