Neev impressionne avec son 60 minutes au Zoofest

L’humoriste Neev Bensimhon s’est très vite démarqué dans l’industrie, au point de se retrouver cet été avec près d’une dizaine de dates au Zoofest 2012. En plein festival, celui qui a fait la première partie de Gad Elmaleh au Théatre Saint Denis, il y a quelques années, dans le cadre du Festival Séfarad s’est exprimé sans ambiguïté sur son parcours. Retour également en images et en textes sur une de ces représentations

Faire rire oui, mais pas n’importe comment. Ses histoires, et Neev y tient, sont toutes vraies. L’authenticité qui en découle permet par la même occasion de mettre l’accent sur certains sujets, sans pour autant vouloir éduquer son public.

Les questions de l’apparence, de l’identité ou encore du monde du travail s’imposent d’elles-mêmes. Mais attention! Bien que ces sujets puissent paraître lourds, le rire prime avant tout, alors pas de misérabilisme. Neev n’est pas là pour faire pleurer, mais pour faire pleurer de rire.

Sa carrière d’humoriste, Neev la doit à un fabuleux hasard (voir vidéo). Monter sur scène? Pas de problème! Mais c’est dans un exercice tout nouveau que cet enfant de la Méditerranée a dû plonger : le one-man-show.

On le sent, Neev est indéniablement bien plus qu’un musicien ou un humoriste. L’acteur, qui bouillonne en lui, attend patiemment son tour. Alors, plaisir oblige, il endosse différents rôles durant son spectacle.

On voit ainsi défiler sous nos yeux un Africain, un toxicomane colombien, un Québécois et bien d’autres encore. Plus qu’un spectacle, c’est toute une tranche de vie qui prend vit sous nos yeux. Un moment de pur délice.

Retrouvez-le dans son 60 minutes avec… Neev à l’occasion du Zoofest les 22, 23 et 28 juillet au Studio Hydro-Québec du Monument-National. Fous rires garantis.

Quelques photos d’une des représentations :

no images were found

Courtoisie : Zoofest

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.