La Noche Màs Larga de Concha Buika

Récipiendaire d’un Grammy, l’Afro-Espagnole Concha Buika a publié en 2013 La Noche Màs Larga, un album encensé par la critique et qui devrait la consacrer, une fois pour toutes, au rang de reine du flamenco.

BuikaPour ce dernier album, l’Espagnole aux racines équato-guinéenne continue dans ce qui a fait son succès, à savoir les fusions et les mélanges de genres et d’influences. Et pour cause, Buika a été élevé dans une communauté gitane de parents originaires d’Afrique centrale, le tout sur l’île espagnole de Majorque.

De son vrai nom Maria Concepcion Balboa Buika, la native de Palma de Majorque,propose un album de 12 titres paru chez Warner. La «Bombe rauque», comme la qualifie Les InRocKs, a fait du chemin depuis la bande originale du film La Piel Que Habito de Pedro Almodóvar.

Concha_Buika-FacebookLes curieux seront surpris d’y retrouver des reprises du Cubain Ernesto Lecuona, des Américaines Abbey Lincoln et Billie Holiday, des Argentins Rodolfo Paez, Roque Narvaja et Dino Ramos, mais aussi d’un certain Jacques Brel (Ne me quitte pas).

Dans un précédent album, elle avait déjà repris La Bohème de Charles Aznavour. Les fidèles ne seront pas en reste puisqu’elle reste justement fidèle avec son débit de cracheuse de feu et son insolent talent qu’elle assume avec beaucoup de maturité.

L’album a été tellement bien accueilli par la critique qu’en juin 2013, elle est repartie de Los Angeles avec le Grammy du meilleur album de jazz latin, raflant le prix devant Roberto Fonseca, Oma Sosa et Wayne Wallace Latin Jazz Quintet.

Après un premier passage à Montréal à l’automne 2012, la diva flamenciste sera de retour dans la métropole, à la Place des Arts (au Théâtre Maisonneuve), le dimanche 29 juin, à 20 h. Établie maintenant à Miami,  la «Bombe rauque»jouera en trio avec ses compagnons Ivan «Melón» Lewis (piano) et Ramon Porrina (percussion). Parions que le public ne sera pas déçu. Bien au contraire!

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.