Art zimbabwéen: Walter Mariga en résidence à Montréal

Jusqu’au 7 octobre prochain, la Galerie du Victoria Hall, à Westmount, accueillera l’exposition Dialogue avec la pierre sur l’art des sculpteurs du Zimbabwe.

Walter-Mariga-ZimartUne quinzaine d’artistes de ce pays d’Afrique australe auront leurs oeuvres exposées dans cette galerie. C’est notament le cas du Zimbabween Walter Mariga. Ce dernier est l’artiste invité en résidence par la commissaire, Fran Fearnley, au ZimArt.

L’exposition, présentée en collaboration avec la Ville de Westmount, sera ouverte au public du 24 septembre au 7 octobre 2015, à la Galerie du Victoria Hall.

« Le travail de la pierre est une tradition profondément enracinée dans la culture zimbabwéenne, mais ce n’est que depuis les années cinquante que la sculpture sur pierre a été reconnue en tant que courant artistique à part entière. Dialogue avec la pierre nous fait découvrir la diversité de ce courant qui célèbre tant la nature et le monde spirituel que l’humain, avec ses relations, ses rêves et ses aspirations. »

Pendant l’exposition, Walter Mariga sera sur place et les curieux pourront ainsi discuter avec lui de son travail et plus largement de celui des autres sculpteurs de son pays. Mentionnons d’ailleurs que si ses œuvres sont exposées un peu partout dans le monde, il reste que Mariga travaille toujours depuis son studio, à Harare, la capitale.

C’est avec son père que l’artiste a été formé au rudiment de la pierre. Les Mariga sont originaires de la région montagneuse du Nyanga, d’où proviennent les pierres qui sont les principales matières premières de leur art.

Selon les organisateurs, Walter Mariga crée ses sculptures à partir des pierres les plus dures et les plus prisées pour leur beauté au Zimbabwe.

« Les portions de pierre brute ou “vivante” souvent laissées dans les sculptures de Walter Mariga sont une des signatures de l’artiste. On voit bien comment il s’inspire du rocher de départ, on sent tout son respect pour la pierre, qu’il va lui-même choisir dans les mines», a confié dans un communiqué Fran Fearnley, directrice de ZimArt.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE