RIDM: « Je suis le peuple », une révolution aux balises ébauchées

Chassé par une révolte populaire, l’ancien président Hosni Moubarak a quitté le pouvoir en Égypte en 2011.  Je suis le peuple est un documentaire suivant les réactions des membres d’un village de la vallée Louxor en Égypte. À travers leur point de vue, on découvre cette révolution si médiatisée en 2011 ainsi que ses bouleversements politiques.

Je suis le peuple-Anna Roussion2Réalisé par Anna Roussillon, Je suis le peuple illustre le quotidien des membres d’un village d’Égypte qui suivent la révolution de 2011 majoritairement à la télévision.

Incertains des conséquences de cette révolution, ces campagnards projettent souvent des comportements aux apparences indifférentes alors qu’ils sont témoins d’un moment historique.

Vivant à la campagne, ces Égyptiens sont définitivement confrontés à des réalités totalement autres que celles des citadins d’Égypte.

Le spectateur pourra souvent percevoir des protagonistes de ce documentaire le sentiment d’avoir été oublié ou leur résignation face au possible espoir de probables changements à venir.

La crainte certaine qu’un nouveau tyran prenne le pouvoir apparaît; les longs moments de silence ou les longueurs de ce documentaire évoquent parfois un cynisme ou une incertitude flagrante quant aux côtés positifs de cette révolution.

Je suis le peuple-Anna RoussionCertes, tenant pour essentiel à son droit de vote, c’est avec fierté et sens du devoir que Farraj, père de famille habitant à la campagne, exercera son droit de vote.  Il dira plus tard que cette révolution est « la maternelle de la démocratie en Égypte ».

Il n’en demeure pas moins que la vie au quotidien est lourde et ne permet pas de relayer ses espoirs imminents sur cette révolution: manger à sa faim et s’assurer de gagner un revenu suffisant sont les combats de tous les jours pour cette famille qui vit à la campagne.

Sous les regards de leurs enfants, ils choisissent donc de ne jamais baisser les bras ou placer toute leur espérance dans cette révolution créée pour un soulèvement populaire légitime mais aussi parfois à caractère très émotif.

Balbutiement d’un espoir renouvelé

De par la grandeur de ce soulèvement populaire, Farraj et sa famille sont conscients que l’Égypte ne sera plus la même. Malgré leur pauvreté et la lenteur des changements promis et réitérés dans les multiples manifestations, Farraj et sa famille semblent garder espoir, un espoir caché mais qui survit, alimenté par une grande mesure de persévérance.

Le film a obtenu le Prix Montage de la compétition internationale aux RIDM.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE