Festival de jazz: le prix B.B.-King 2016 remis à Taj Mahal

Pour «son extraordinaire contribution au blues»,  le bluesman américain, chanteur et multi-instrumentiste Taj Mahal, Henry Fredericks, de son vrai nom, a reçu le Prix B.B.-King 2016 du Festival International de Jazz de Montréal. 

Taj Mahal a reçu son prix avant son spectacle au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, programmé dans le cadre de la série Les Grands concerts Rio Tinto.

Après James Cotton (2015) et B.B. King (2014), l’Américain est devenu le troisième lauréat du Prix B.B.-King, crée lors de la 35e édition du Festival en 2014, afin d’honorer le talent exceptionnel d’un artiste s’étant illustré sur la scène du blues.

« Grand voyageur de la musique afro-américaine, le bluesman américain a sorti plus d’une quarantaine d’albums sous son nom et collaboré avec des géants comme The Rolling Stones, Jimi Hendrix, Ry Cooder, B.B. King, Bob Marley, John Lee Hooker ou Miles Davis. »

On lui doit plusieurs albums en 55 de carrière, dont Señor Blues avec lequel il remporte en 1998le Grammy Award du meilleur album de blues contemporain, et Kulujan (1999) avec le virtuose malien de la kora Toumani Diabaté.

Taj Mahal a sorti en 2008 un dernier album, Maestro, et a recu reçoit en 2014 un Lifetime Achievement for Performance Award de la Americana Music Association.

Retour en images sur la soirée:

Crédit: Denis Alix, Festival de jazz

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.