Un autre Félix pour Pierre Kwenders

Pierre Kwenders, de son vrai nom José Louis Modabi, est reparti du Premier Gala de l’ADISQ avec un autre prix Félix, cette fois pour l’album de l’année en musique du monde.

L’auteur de l’excellent album MAKANDA at the End of Space the Beginning of Time (Bonsound), salué par la critique, a été préféré à Boogat, Bïa Krieger et Mamselle Ruiz, Yoel Diaz et PapaGroove. Pas étonnant que ce projet, dont on a fait l’éloge, se soit retrouvé dans la courte liste du prix Polaris qui 
couronne le meilleur album canadien.

La soirée qui se tenait au MTelus à Montréal était animée par Marie-Mai et Yann Perreau.

Ce ne pas la première fois que ce Kinois d’origine (congolaise) maintenant Montréalais est recompensé à l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ). En 2015, il est reparti avec la statuette pour le meilleur vidéo clip.  

Avec son album Dernier Empereur Bantou, l’auteur-compositeur-interprète afro-canadien a aussi gagné l’Album musique électronique de l’année 2015 au GAMIQ.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.