Vidéo clip «Nameless»: Dominique Fils-Aimé dans la cour des grandes !

C’est avec une immense grâce que Dominique Fils-Aimé livre son plus récent vidéoclip, Nameless, issu de son tout premier album sorti au début de l’année 2018.

Dominique Fils-Aimé, le 1er mars à l’Astral

Sobre, intemporel et poétique, ce clip a été tourné et co-réalisé entre Montréal et Lyon par Philippe Boissier et Marine Hennes.

Nameless s’ouvre sur une horloge de poche antique teintée de bleu indigo. Ce rapport avec le temps fort reste présent tout au long du vidéoclip.

Dominique Fils-Aimé est ce que l’on pourrait appeler une coureuse de fond avec toutes les qualités qui s’y rattachent: talent, audace et patience.

La chanteuse aurait pu parier sur son physique, surtout à une époque, où l’image hypersexuée et bling-bling des chanteuses pop est devenue un argument de vente. Elle propose au contraire une enveloppe intemporelle. Elle se détache aussi des standards de compositions traditionnelles, en imposant son rythme avec classe et authenticité.

Sa proposition artistique est audacieuse. À aucun moment dans le vidéoclip, Dominique Fils-Aimé ne regarde la caméra. Et les scènes où l’artiste apparaît sont en couleur sépia. Elle mise sur son timbre de voix suave, harmonieux et sa musique.

Le pari est assurément réussi !

C’est le peintre, illustrateur, projectionniste et directeur artistique, Antoni Oilhack qui teinte le clip de Nameless de couleurs en utilisant une combinaison d’encres et d’huiles en mouvement sous l’eau ce qui donne des images magnifiques, poétiques, irréelles, mais éclatées.

À certains moments, lorsque les images sont fondues l’une sur l’autre, on a l’impression que Dominique Fils-Aimé est sur une autre planète ou une autre dimension.

À l’instar de certaines des plus grandes chanteuses de Jazz et Soul, Billie Holiday, Sade et Esperanza Spalding, avec un petit quelque chose de Joséphine Baker, Dominique Fils-Aimé est dans la cour des grandes!  Celles sur qui le temps n’a aucune emprise !

Son prochain album, Stay Tuned!, paraîtra le 22 février prochain et elle sera en spectacle le 1er mars, à l’Astral, dans le cadre de Montréal en lumière.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.