Je n’ai pas connu la guerre de Joseph Safieddine chez KSTR

Publié aux Éditions KSTR (Casterman), Je n’ai pas connu la guerre de Joseph Safieddine est une œuvre graphiquement au point avec un scénario pensé pour faire rêver et voyager.

D’origine libanaise, l’héros de cet ouvrage est un faiseur de rêve. Darius, quadragénaire, travesti la réalité et vends des songes a qui veut bien se départir de la réalité. Son créneau : «la création de souvenirs factices, vendus sous forme injectable à des clients en mal de sensations fortes».

L.10EBBN001568.N001_JamConGUE_C_FRPlus que ses clients, c’est Darius qui a besoin de ses piqûres de rêve. La guerre du Liban qu’il a faite (ou pas) fait partie de ses souvenirs embarrassants dont il veut s’affranchir.

Joseph Safieddine est un jeune scénariste qui a récemment rejoint le catalogue KSTR avec un récit qualifié d’«original et ambitieux». Dans l’œuvre Je n’ai pas connu la guerre, C’est à la bédéiste Maud Begon qu’est revenu l’honneur de mettre en image la mémoire et l’univers des souvenirs de Safieddine.

«Nourri de flash-back et de séquences oniriques, Je n’ai jamais connu la guerre examine avec beaucoup d’acuité la très riche question de la mémoire et de ses scories. Comment s’accommoder de ses souvenirs – si douloureux puissent-ils être?»

Fossoyeur des cœurs, charmeurs auprès d’Aphrodite, déesse de la beauté, Darius doit toutefois revenir à la réalité le jour où un de ces premières amours de jeunesse frappe à son cabinet pour une consultation bien spéciale.

Comme tout rêve, la fin du scénario est un peu brusque et une fois de retour à la réalité, le lecteur se demandera ce qu’il a retenu…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.