Le prix Mahogany 2014 revient à Nii Ayikwei Parkes pour « Notre quelque part »

1

L’Anglais Nii Ayikwei Parkes, d’origine ghanéenne, a été récompensé du Prix Mahogany 2014 pour son roman Notre quelque part, paru en 2013 chez Zulma.

notrequelquepart-l-572086Après le Guinéen Tierno Monenembo et son Le terroriste noir (Seuil), c’est le romancier, et slammeur Nii Ayikwei Parkes qui a été choisi par le jury présidé par Leonora Miano pour le prix Mahogany du roman 2014.

L’auteur, qui vit en Londres et Accra, a été préféré à Fabienne Kanor (Faire l’aventure), Julien Delmaire (Georgia) et Louis-Philippe Dalembert (Ballade d’un amour inachévé).

Son premier roman de  304 pages est plutôt bien accueilli par la critique, aussi bien en Hexagone qu’outre-manche. Notre quelque part, traduit de l’anglais par Sika Fakambi, a d’ailleurs été finaliste du Commonwealth Prize.

Pour le Prix Mahogany du roman 2014, le jury était composé d’Hubert Artus, Hugues Cote, Vincente Duchel-Clergeau, Nathalie Etoke, Baptiste Liger, Insa Sané, et Léonora Miano, la présidente.

« C’est Yao Poku, vieux chasseur à l’ironie décapante et grand amateur de vin de palme, qui nous parle. Un jour récent, une jeune femme rien moins que discrète, de passage au village, aperçoit un magnifique oiseau à tête bleue et le poursuit jusque dans la case d’un certain Kofi Atta. Ce qu’elle y découvre entraîne l’arrivée tonitruante de la police criminelle d’Accra, et bientôt celle de Kayo Odamtten, jeune médecin légiste tout juste rentré d’Angleterre. Renouant avec ses racines, cequelque part longtemps refoulé, Kayo se met peu à peu à l’écoute de Yao Poku et de ses légendes étrangement éclairantes… »

 

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.