ADISQ: Sarahmée, King Abid, Ouri et Corneille en lice

Fort d’un album accueilli très positivement par la critique, l’auteure-compositrice-interprète Sarahmée est en lice pour gagner le trophée révélation de l’année à l’ADISQ. Et pour cause, son opus Irréversible, aux saveurs afrotrap, se révèle être celui de la conquête.

La rappeuse et chanteuse de Québec frappe un coup de grand en faisant sa place aux côtés de Lou-Adriane Cassidy, Jérôme 50, Alexandra Strélisky et Les Louange. Les deux derniers raflent d’ailleurs autre nominations, tout comme Alaclair Ensemble, notamment.

En apprenant sa nomination, Sarahmée Ouellet n’a pas caché son immense joie, selon ce qu’on peut voir sur un cliché partagé sur les réseaux sociaux et dans lequel elle affiche, presqu’avec rage, le signe V de victoire.

Rappelons qu’avec ce deuxième album, sorti sous l’étiquette Bonhomme/Ste4, Sarahmée réussi avec brio à se réinventer sans perdre son essence.

«La musique est festive, sur des rythmes urbains, surtout pop, afro/trap (mélange de rap francophone et de coupé décalé), hip-hop et même latin», a-t-on dit à propos de cet opus dans notre critique.

Outre Sarahmée, notons aussi la sélection d’un autre artiste de Québec, à savoir Heythem Tlili AKA King Abid dans la catégorie Album de l’année – Musiques du monde avec son efficace deuxième album Emerikia (Coyote Records).

Il s’y retrouve aux côtés de l’expérimenté Wesli et son Rapadou Kreyol et le groupe Ayrad (Zoubida).

Soulignons également la première nomination en carrière de la DJ, productrice et multi-instrumentiste montréalaise Ourielle Auvé AKA Ouri, dans la catégorie Album de l’année – Musique électronique.

Celle, dont les qualificatifs sont toujours très élogieux, fait son bonhomme de chemin dans la scène électronique ici et ailleurs en puisant parfois dans ses formations au piano, à la harpe et au violoncelle. On lui doit l’album Superficial, qui lui vaut sa sélection à l’ADISQ, mais son dernier EP, We Share Our Blood Remixes, est sorti au printemps dernier.

Le groupe montréalais Nomadic Massive en aussi en nomination dans la catégorie Album de l’année – Autres langues tandis que Corneille a arraché a été nommé dans la catégorie chanson de l’année pour Tout le monde, (Corneille, Sofia de Medeiros / Corneille).

Mentionnons enfin la catégorie rap où le choix ne sera pas très facile. On y retrouve les albums Le sens des paroles d’Alaclair Ensemble ; ZayZay de Fouki; La nuit des longs couteaux de Koriass; Tout ça pour ça de Loud et enfin Survivant de Souldia.

C’est le 27 octobre prochain que les lauréats seront connus, pendant la 41e édition du Gala de l’ADISQ qui se tiendra à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Louis-José Houde sera une nouvelle fois à la barre de la soirée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.