Test du casque Bluetooth OpenComm d’AfterShokz

Avec ses casques Bluetooth sans fil à conduction osseuse, l’entreprise AfterShokz a choisi un chemin bien singulier, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que le résultat est bluffant. On a eu l’occasion de tester le modèle OpenComm qu’on a franchement adoré.

Léger et confortable, le casque OpenComm a recours à une technologie qui n’est en réalité pas si nouvelle, mais ayant été améliorée au fil des ans. Cette technologie de conduction osseuse évite donc le canal auditif. C’est par vibration sur les os de la mâchoire puis des tempes que le son arrive à bon port.

Ainsi, les oreilles ne sont osbtruées, ce qui fait que l’on peut à la fois écouter de la musique de son téléphone tout en ayant le lyxe de pouvoir écouter les sons de son environnement externe, comme une voiture ou un vélo par exemple, qui déboule devant ou derrière.

AfterShokz, qui a gagné un prix au salon CES de Las Vegas en 2020, dispose d’une multitude de brévets en la matière. Le modèle OpenComm, vendu 210 $, est cependant son premier casque orienté spécialement pour la communication, entendu avec un microphone dédié, sur tige intégré à suppression du bruit.

“Conçu avec la technologie brevetée de conduction osseuse de 7e génération et doté de notre conception à oreille ouverte, OpenComm permet une communication claire via le microphone à perche à réduction de bruit DSP et vous aide à rester connecté à votre environnement lorsque vous êtes sur la route, sur un chantier ou à votre bureau”, explique l’entreprise.

Lorsqu’on ouvre l’emballage de ce produit, on y retrouve le casque stéréo Bluetooth (5.0) à conduction osseuse, un chargeur à induction magnétique et un étui de transport rigide. Les ingénieurs de l’entreprise ont doté ce produit de la norme IP55, soit une protection contre la poussière et l’humidité.

Sur l’appareil, il y a trois boutons pour l’allumer et l’éteindre, mais aussi pour jouer une pièce, mettre en pause, sauter, activer assistant vocal et répondre aux appels. Pour la charge complète, il faut 60 minutes tandis qu’avec 5 minutes, on obtient 2h de conversation grâce à la fonction de la charge rapide.

Le casque pèse environ 33g et change radicamenent de l’approche des très à la mode écouteurs True Wireless (TWS) ou 100 % sans fil. Avec une autonomie de 8h (et même jusqu’à 16 h en conversation), ce casque s’avère pratique pour les nombreux adeptes de la formule télétravail.

Il convient aussi à des gens qui doivent souvent parler à la fois au téléphone et à d’autres personnes à côté physiquement. L’une des forces de ce casque réside dans son micro antibruit qui annule le bruit de fond.

Bref, c’est une belle reussite, à notre humble avis, pour la qualité d’appel. Évidemment pour certains styles de musique, les graves ne seront peut-être pas au rendez-vous pour certains, mais la qualité sonore devrait convenir à une majorité de personnes. Évidemment, les audiophiles n’ont peut-être pas intérêt à s’y aventurer, mais c’est aussi vrai dans plusieurs types de casques ou écouteurs sans fil.

En résumé

On a aimé

  • Le confort
  • Le fait de reposer les oreilles
  • être consient de son environnement tout en écoutant sa musique

On a moins aimé

  • Charge magnétique. On aurait aimé le USB-C
  • L’absence d’une application


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.