Au pays de l’oncle Salem à Vues d’Afrique

Sélectionné pour l’édition 2020 du festival de cinéma Vues d’Afrique, le court métrage de fiction Au pays de l’oncle Salem de Slim Belhiba replonge la Tunisie dans ses travers d’État policier.

Alors que la rentrée scolaire se profile, un homme seul dans une école s’adonne des différentes tâches comme la peinture sur les murs et le « colmatage » de trous. Il se rend ensuite compte qu’il doit aller en ville.

Après après acheté le produit qu’il cherchait, au retour, il marche dans les rues d’une grande ville lorsque tout à coup, il observe des gens qui courent. Comme les autres, ce personnage décide aussi de fuir ce qu’on devine être une descente policière.

L’oncle Salem, gardien de l’éducation, va alors se confronter à d’autres, gardiens de la paix, et finir par se rendre compte de l’injustice des gardiens de la justice de son pays.

Pour son premier court-métrage Au Pays de l’oncle Salem, le cinéaste Slim Belhiba a choisi de traiter de la justice au pays de l’oncle Salem tout en prenant soin d’ancrer son histoire en 2013 et non avant 2011, date de la révolution tunisienne, parfois appelée «révolution de jasmin».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.